samedi , 20 avril 2019
Flash info

L’opposition met en garde la CENI contre toute reprise du recensement électoral sans consensus

Le Collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition et l’Alliance pour la démocratie et le progrès (ADP), mettent en garde les membres de la commission électorale nationale indépendante (CENI), contre toute « reprise de la révision ou du recensement électoral », sans un consensus entre tous les acteurs politiques engagés dans l’organisation des futures élections législatives.

L’opposition, composée de l’ADP et du Collectif, estime que la reprise des activités liées au processus électoral de la CENI est subordonnée à un accord de principe autour d’un consensus politique qui sera obtenu entre les acteurs sur les questions techniques et sur les problèmes institutionnels, a affirmé Aboubacar Sylla, porte-parole de l’opposition dans une déclaration dont notre rédaction a reçu une copie dimanche.

Face à une récente déclaration du ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation Allassane Condé, interdisant les marches de l’opposition dans la capitale guinéenne Conakry, le porte-parole de l’opposition a indiqué que l’opposition dénoncent cette prise de position du ministre en charge de l’Administration du Territoire qui exprime, par ces propos, tout son mépris pour les principes démocratiques, l’état de droit et la paix civile.

Ainsi, elle qualifie « d’indifférence » l’attitude du ministre à l’égard des efforts de conciliation entrepris par le Conseil interreligieux, les organisations de la société civile, les organisations féminines.

Xinhua

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*