jeudi , 25 avril 2019
Flash info

La marche du 28 juin aura-t-elle lieu?

Après près d’un mois de trêve, l’opposition guinéenne projette de descendre de nouveau dans la rue pour dénoncer les velléités du pouvoir à organiser des élections truquées. Mais la questions que bon nombre d’observateurs  se posent est de savoir si la date du 28 juin sera maintenue étant donné que le professeur sera encore absent du pays.

L’opposition guinéenne réunie au sein du collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition et l’ADP (Alliance pour la démocratie et le progrès) projette une marche pacifique pour le 28 juin.  Cette marche projetée mettra ainsi  fin à la longue trêve  qu’avait observée l’opposition.  Et qui aura duré près d’un mois, après la marche du 10 mai dernier, qui malheureusement avait dégénéré   en affrontement entre les forces de  l’ordre et  manifestants.

Cette trêve serait due aux examens  nationaux  qui se tiennent  actuellement sur toute l’étendue du territoire national. A en croire le porte-parole de l’ADP et président  de l’Union des Forces du Changement (UFC), les manifestations en cette période pourraient perturber le déroulement normal des examens nationaux. Pour Aboubacar Sylla  » cette retenue est une preuve que l’opposition  guinéenne agit dans l’intérêt supérieur de la nation ». Contrairement aux dires de leurs détracteurs.  » Nous pensons que ce n’est pas opportun d’organiser des marches en ce moment des examens. Nous attendrons que les élèves terminent leurs examens avant d'(entreprendre toute action de marche. Et cette attitude de l’opposition prouve que nous n’agissons que dans l’intérêt supérieur des Guinéens », a indiqué le leader opposant.

Donc, en projetant de  marcher le  28 juin prochain, l’opposition estime qu’on aura fini avec les évaluations des candidats aux examens. Car, le baccalauréat qui démarre le 22  de ce mois  prendra normalement fin le 26 juin prochain.  Mais, il reste à savoir si cette marche du 28 juin aura lieu. Vu que le président de la République devrait quitter le pays à partir de ce mardi 19 juin. Pour un périple  qui le conduira en Malaisie, en Thaïlande et en France. Périple qui doit débuter par le sommet de Rio de Janeiro sur le développement durable.

Quand on sait que l’opposition ne voudrait pas entreprendre d’actions de désobéissance civile à l’absence du chef de l’Etat. Elle compte plutôt agir en sa présence. L’on se souvient qu’après la marche du 10 mai dernier, Cellou Dallein Diallo et ses pairs avaient  prévu de descendre dans  la rue le 26 mai. Ce qui avait coincidé au déplacement de chef de l’Etat pour Asie où le Pr Alpha Condé passa plus  d’une semaine avant de regagner le pays. L’opposition avait donc tout simplement décidé de renvoyer sine die sa marche. Va-t-elle de nouveau décaler la marche du 28 juin? Wait and see.


Le Démocrate

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*