dimanche , 22 septembre 2019

La Guinée annonce la reprise de la révision des listes électorales

Le ministre guinéen de l’Administration du territoire et de la décentralisation Alhassane Condé a annoncé mercredi la reprise effective de la « révision des listes électorales » sur tout l’étendu du territoire nationale, afin d’avoir un fichier électoral fiable et crédible pour la tenue des élections législatives prochaines.

Au cours d’une rencontre avec les maires, présidents des conseils communaux et les élus locaux du pays, il les a invité à une mobilisation de la population et surtout les électeurs non recensés lors de la dernière présidentielle en décembre 2010, pour se faire enrôlés.

Les élus locaux doivent jouer un rôle fondamental dans la sensibilisation et l’éducation des masses populaires, pour la vulgarisation et le respect du code des collectivités locales, dont le pays dispose depuis de nombreuses années, mais qui est méconnu par le citoyen lamda.

« L’Etat guinéen va tout mettre en oeuvre pour assurer la transparence et l’équité entre tous les candidats engagés dans les élections législatives, qui doivent se tenir d’ici la fin de l’année 2012 », a dit le ministre, qui estime que « la Guinée a trop retardé dans l’organisation de ces élections », à l’image des autres pays se trouvant dans la même situation politique en Afrique.

La révision des listes électorales vise à octroyer à tous les Guinéens et de façon gratuite, une carte d’identité nationale biométrique et un passe-port biométrique, dans un avenir proche, afin de pouvoir ainsi identifier les nationaux guinéens, dans le pays ou à l’extérieur du pays.

Sur près de 12 millions de guinéens, a rappelé le ministre de l’Administration du territoire, seulement 3,5 millions ont été recensés et sont en possession d’une carte d’électeur biométrique valable pour le scrutin prochain. Une grande majorité de citoyens ne sont pas recensé et n’ont pas leurs document pour leur permettre de voter.

« Nous voulons une assemblée nationale digne de nom et représentative de la population guinéenne » a précisé le ministre avant d’ajouter que pour cela, il faut permettre à tous les citoyen en âge de voter de posséder une pièce d’identité et une carte d’électeur valable.

Selon lui, le président guinéen Alpha Condé s’est engagé devant l’opinion nationale et internationale, à organiser des élections crédibles, pour doter le pays de la deuxième institution républicaine, qui incarne la volonté du peuple de Guinée.

Xinhua

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*