mardi , 23 avril 2019
Flash info

L’opposition « radicale » écrit à Kiridi Bangoura

L’opposition guinéenne réunie au sein du Collectif et de l’ADP vient d’adresser un courrier au ministre Chef de cabinet civil à la présidence de la République, Kiridi Bangoura. Au centre des arguments, l’éternel problème de la CENI.


 

Conakry, le 11 juin 2012
A Monsieur le Chef de Cabinet civil de la présidence de la République
Conakry

Monsieur le Ministre,

Nous accusons bonne réception de votre lettre du 8 juin dernier et vous en remercions vivement.

Au terme de la réunion de restitution organisée lors du séjour à Conakry des experts de l’Organisation de la Francophonie (OIF), les partis politiques réunis au sein de l’ADP et du Collectif des Partis politiques pour la finalisation de la transition ont été renforcés dans leur conviction que le matériel et les systèmes et procédés Waymark ne sont pas suffisamment sécurisés et sont inadaptés pour l’organisation d’une révision du fichier électoral. Cette position fut d’ailleurs largement partagée par les experts de l’OIF qui ont publiquement confirmé les insuffisances du dispositif et des procédures techniques développés par la société Waymark.

Aussi, l’ADP et le Collectif vous rappellent-ils que la position de principe qu’ils ont défendue lors des travaux de la réunion précitée était que tout débat relatif au fichier électoral ne pouvait enregistrer leur participation qu’après que les questions institutionnelles aient trouvé une réponse appropriée.

En d’autres termes, la recomposition de la CENI par le rétablissement de la parité entre la majorité présidentielle et l’opposition ainsi que le règlement de la question du leadership de cet organe constituent à nos yeux, pour des raisons évidentes, les problèmes à résoudre de façon prioritaire.

Nous sommes, en effet, convaincus que la mise en place d’une CENI consensuelle faciliterait la solution des nombreuses questions techniques soulevées par le choix non transparent et non concerté de l’opérateur technique Waymark qui ne présente à nos yeux aucune garantie de transparence et de fiabilité.

Nous saisissons cette occasion pour vous confirmer notre totale disponibilité à participer à tout dialogue constructif susceptible de dénouer la crise politique actuelle par la résolution du problème fondamentale de la CENI afin de créer les conditions d’élections législatives transparentes et crédibles gages de paix et de stabilité dans notre pays.

Vous souhaitant bonne réception de la présente, nous vous prions de recevoir, Monsieur le Ministre, l’expression de notre considération distinguée

Pour les partis membres de l’ADP et du Collectif des Partis politiques pour la finalisation de la Transition

Le Porte-parole
Aboubacar Sylla

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*