mercredi , 13 novembre 2019

Politique: Floraison des mouvements de soutien auxquels faut-il se fier?

Association de soutien par-ci, mouvement de soutien par-là. Pourtant avec l’avènement du Pr Alpha Condé à la tête de la Guinée, nombre d’observateurs a pensé que cette pratique est révolue. Dans son discours programme, le président de la République, le Pr Alpha Condé avec son slogan « le changement », avait promis la rupture. Le changement tant attendu peine à se concrétiser.

En effet, depuis son investiture, le 21 décembre 2010, des associations et mouvements de soutien aux actions du président Alpha Condé se créent tout azimut.  Et ce, au grand  dam des pauvres  citoyens qui sont souvent utilisés comme bouc-émissaires. La plupart  de ces associations parlent  au nom de la jeunesse, de l’unité nationale et de la démocratie. Pour se faire des sous ou des postes de responsabilités très  juteux  dans l’administration.

Des gens se cachent  donc, derrière des associations fantômes pour se faire plaire au chef  de l’Etat Alpha Condé. Tel   est leur cheval de bataille. Ce n’est pas Moustapha Naïté, directeur général du  Patrimoine Bâti public ni l’ancien ministre de la culture, Fodéba Isto Kéira qui  diront le contraire. Tenez, le 21 mars dernier, le mouvement Jeunes pour la Majorité Présidentielle a vu le jour dans un réceptif de la place, sous  la houlette de Moustapha Naïté.

Ce mouvement  soutient les actions du Président  de la République, Alpha Condé et réclame une majorité présidentielle dans la future Assemblée Nationale qui peine à voir le jour.

Moustapha Naïté, invité le mercredi 23 mai dernier dans l’émission les Grandes Gueules,  d’une radio de la place, n’a pas voulu  révéler la source de financement  de son  mouvement. Malgré l’instance des animateurs de cette émission, il s’est contenté de dire que le mouvement évolue sur la base des contributions  ou des cotisations qu’effectuent ses membres.

Une déclaration qui, semble-t-il, a laissé les journalistes sur leur faim. «  Arrête un peu Moustapha Naïté », a rétorqué un des animateurs. 

Sous un autre angle, les Guinéens ont appris   la création d’une autre association dénommée la Coalition Citoyenne.  Elle est pilotée, entre autre par l’agent FIFA,  Amadou Diaby, l’ancien ministre  de la Culture, Fodéba Isto Kéira. Ces derniers, on le sait, sont cités dans une affaire de sous d’une  valeur  de 3 milliards de francs guinéens qui leur a été  donnés  par le président  de la République  en vue de mobiliser les jeunes et femmes pour la cause du RPG-arc-en-ciel.

C’était, dit-on, à l’occasion  d’une rencontre qu’il leur accordée au palais Sèkoutouréyah. 

Mais ceux-ci, ont même juré sur le Saint Coran de n’avoir rien reçu à cet effet.

Toujours est-il que, plus d’un citoyen lambda s’interroge sur la nécessité de la création des mouvements de soutien au président Alpha Condé. Notamment à un moment où les citoyens croupissent dans la pauvreté.

Dans un passé très récent, c’est le Mouvement Dadis Doit Rester, piloté par un certain  Ali  Manet, qui avait pignon sur rue à  Conakry. On connait la suite !


Les Échos de Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*