lundi , 17 juin 2019

Le Ministère de l’Economie et des Finance déjoue une tentative de détournement de 13,5 milliards GNF (Officiel)

Conakry, 29 mai 2012 – Le Ministre de l’Economie et des Finances, Kerfalla Yansané, a annoncé le Lundi 28 Mai, l’interpellation d’une dizaine de suspects dans le cadre d’une enquête sur une tentative de détournement évaluée à plus de 13,5 milliards de GNF. La tentative de détournement a été décelée lors d’un rapprochement quotidien effectué par la Direction Nationale du Trésor.

Deux lettres de paiement, d’un montant de 13 656 796 812 francs guinéens, imitant grossièrement la signature du Ministre de l’Économie et des Finances, alors en mission a l’Extérieur, ont été transmises le Vendredi 18 Mai 2012 à la Banque Centrale de la République de Guinée pour paiement aux sociétés Makémé Prestations et Mill Impression. Aucune trace de ces lettres ne figurant dans les registres de la Direction Nationale du Trésor et de la Comptabilité Publique, le caractère frauduleux de ces ordres de paiement a été décelé au cours des rapprochements effectués dès le Lundi 21 mai.

Alerté, le Chef de Cabinet du Ministère des Finances a aussitôt saisi l’Inspection Générale des Finances et a envoyé un courrier officiel à la Banque Centrale pour faire opposition sur les deux ordres de virement, tout en exigeant la remise des lettres de paiement frauduleuses au Cabinet du Ministère de l’Économie et des Finances.

Le Directeur de la société Mill Impression a été également contacté pour surseoir à toutes opérations de retrait de fonds sur le compte de sa société. Sans succès, puisque, contre toute attente, le 22 mai, le Directeur de la société Mil Impression a émis sept chèques en faveur de diverses personnes : six chèques ont été payés pour un montant totalisant 2 0141 765 000 de francs guinéens; le septième chèque d’un montant  de 1 500 000 000 de francs guinéens a pu être bloqué à la compensation à la Banque Centrale.

Le dossier a été confié à la Gendarmerie nationale, et le Procureur de la République près du Tribunal de Première Instance de Kaloum a également été saisi. Les premières enquêtes indiquent que cette fraude aurait été orchestrée par un réseau de fonctionnaires du Ministère de l’Économie et des Finances et des agents de la Banque Centrale de la République de Guinée, ainsi que des complices au niveau des banques commerciales et dans le monde des affaires. Une dizaine de personnes ont déjà été interpellées.

Le Ministre de l’Economie et des Finances, Kerfalla Yansané, tient le Premier Ministre régulièrement informé de l’évolution de l’enquête. Compte tenu des ramifications de cette opération crapuleuse, le Premier Ministre a demandé aux services de répression du grand banditisme d’apporter leur appui aux efforts de la Gendarmerie.

Le Ministre de l’Economie et des Finances a déclaré que « la rapidité de la réaction et la qualité de la coopération entre les services compétents du ministère et des services de sécurité, témoignent, si besoin en était, de la volonté sans faille du Gouvernement du Professeur Alpha Condé, de lutter contre la corruption et de protéger les deniers publics. »

Le Ministre de l’Economie et des Finances tient à rassurer l’opinion nationale et internationale de la détermination du gouvernement à déployer tous les moyens légaux nécessaires, afin que l’argent détourné soit remboursé, et que toutes les personnes associées à ce crime économique soient sanctionnées devant la justice, conformément aux lois en vigueur. « 

« L’impunité n’a plus sa place en Guinée », a conclu le ministre Kerfalla Yansané.

Le Ministère de l’Economie et des Finances

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*