dimanche , 8 décembre 2019

La Mosquée sénégalaise de nouveau ouverte au public

Les jeunes et les responsables de la Mosquée sénégalaise ont trouvé un compris mardi dans l’après-midi suite à une médiation assurée par le Secrétaire général de la Ligue islamique communale, entrainant l’ouverture immédiate de la mosquée.

Sur les circonstances qui ont abouti à la fermeture du lieu de culte les langues se délient. Selon le chef de quartier de Kouléwody Abdou Sylla,  tout a commencé lundi à 21h quand un groupe de jeunes  est venu l’informer de la fermeture de la mosquée par un groupe dénommé « la jeunesse islamique ». « Immédiatement, je suis venu  constater les faits et j’ai trouvé qu’elle était cadenassée avec des papiers collés sur les portes interdisant tout accès », relate le notable. « Après je suis allé demander le secrétaire administratif de la Ligue islamique communale qui m’a expliqué les processus entamés pour  la reconstruction de cette mosquée. Il m’a aussi dit qu’une partie des Sénégalais exigent que la reconstruction soit faite par eux-mêmes. Mais depuis des années cette promesse a été faite sans être tenue. Même l’ex-président Abdoulaye Wade avait promis de reconstruire la mosquée sans pour autant le réaliser. Cette mosquée est la plus délabrée de Conakry. Toutes les autres ont été  rénovées et c’est la deuxième  mosquée de Conakry après l’indépendance », explique-t-il.

Pour le chef du quartier, s’il avait été informé de la décision de fermeture, il l’aurait empêché au profit de la négociation. « Ils m’ont contourné pour fermer. L’idée de changer le nom ne date pas d’aujourd’hui. Elle remonte à la première République. En face de nous, c’est une école primaire qui s’appelait ‘’Dinah Salifou’’. Le feu président Ahmed Sékou Touré a pris un décret pour rebaptiser cet établissement ‘’Ecole primaire du Centre’’. La mosquée Sénégalaise fut renommée ‘’La mosquée du Centre’’, selon le décret », révèleM. Sylla.

« Nous avons reçu plus de quatre personnes qui se sont engagées. Nous avons décidé de fermé hier à 22h et ce matin le secrétaire général nous a convoqué  ce matin à Alamaya. Il nous a promis un résultat dans les quatre jours qui suivent. Les sénégalais sont venus pour la reconstruction il y à   3 mois. Depuis, on ne les a pas revus », rétorque Daouda Bangoura, membre de l’association des jeunes de la mosquée.

Avec l’approche de la saison hivernale, les musulmans formulent le souhait que les travaux finissent le plus tôt que possible. Et les autorités religieuses communales ont promis le démarrage des travaux dans moins d’une semaine.

Sidiki Mara
+224 63 45 30 95
Kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*