vendredi , 23 août 2019

N’Zérékoré: Le préfet fait partir de la ville près de 1.200 donzos venus de toute la Guinée

Le préfet de la ville de N’Zérékoré, située dans le sud de la Guinée a demandé cette semaine à près de 1200 chasseurs traditionnels communément appelés « donzos » en langue malinké à débarrasser les lieux, face à la « terreur » que leur présence commençait à semer parmi les populations, a rapporté la radio nationale.

Hassan Sanoussy Camara dit avoir ordonné ce démantèlement de ce groupe de « donzos », car ceux-ci s’adonnaient parfois à des tirs d’armes à feu durant les nuits, provoquant la psychose chez la couche féminine surtout.

Ces chasseurs traditionnels étaient venus selon lui de toutes les régions de la Guinée, pour occuper une forêt aménagée dans cette ville de près de 200 mille habitants du sud de la Guinée.

Ils avaient reçu une autorisation de la direction régionale de l’environnement pour s’installer à N’Zérékoré dans le cadre d’un partenariat destiné à la « protection des forêts ».

Il conviendrait de rappeler que la présence des donzos était également remarquée jusqu’à une date récente dans la capitale guinéenne, où ils avaient été accusés par certains opposants de  » terroriser » leurs militants. Accusation que leur porte-parole avait catégoriquement réfutée.

Xinhua

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*