lundi , 23 septembre 2019

Fin de la marche pacifique, plus de 100 000 manifestants mobilisés, selon l’opposition

La manifestation pacifique de l’opposition vient de prendre fin sur l’esplanade du stade du 28 septembre. Les leaders de l’opposition, à l’origine de la marche, ont tour à tour délivré des messages brefs, relatifs aux motifs de l’organisation de cette marche.

S’adressant à la foule de militants et sympathisants, le président de l’Union des Forces Républicaines a déploré que les Guinéens soient obligés à chaque fois de se lever pour défendre la démocratie dans leur pays. Il a indiqué que la manifestation est organisée parce que l’opposition ne veut pas de la CENI et du fichier électoral tels qu’ils sont présentés aujourd’hui.

Le pus jeunes des leaders, Mamadou Mouctar Diallo, président des Nouvelles Forces Démocratiques s’est réjouit de la mobilisation qu’il estime à plus de 100 000 militants.

L’ancien ministre de l’élevage a fustigé ‘’la manipulation’’ orchestrée, selon lui, par le ‘’le pouvoir illégitime du Pr Alpha Condé’’. ‘’C’est l’opposition qui est légitime. Nous exigeons la recomposition de la CENI avec un président intègre. Nous exigeons les conditions de transparence’’, a-t-il dit.

De son côté, le leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée, Cellou Dalein Diallo, a regretté le refus du Chef de l’Etat d’œuvrer pour l’implication de l’opposition dans le processus électoral, en dépit des appels de la société civile, les partenaires techniques et financiers. ‘’Nous avons voulu qu’il y ait un dialogue franc pour qu’on définisse les conditions dans lesquelles on doit aller aux élections. Mais monsieur Alpha Condé n’a pas écouté’’, a affirmé l’ancien Premier ministre. Avant de conclure, ‘’Je vous demande de rentrer tranquillement chez vous. N’agresser personne et demain on recommence’’.


Mamady Fofana
Kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*