dimanche , 18 août 2019

Justice: l’Ex-maire de Dixinn porte plainte contre Alpha Condé et Alhassane Condé

L’ancien Maire de la Commune de Dixin, Aboubacar Soumah, débarqué le mercredi 2 mars 2011 pour, dit-on malversations financières, a porté plainte auprès de la Cour Suprême de Guinée, contre le président de la République, Alpha Condé, le ministre Ahassane Condé et l’agent judicaire de l’Etat, Me Goureussy Condé pour, ‘’abus de pouvoir’’, a-t-on appris.

Selon nos sources, non seulement le président de la Cour Suprême de Guinée, Mamadou Sylla dit ‘’Syma’’ a accepté la plainte, mais aussi il a ouvert la première audience le 12 avril dernier en présence des deux parties représentées par leurs avocats respectifs. La prochaine audience est programmée le 26 avril prochain, a-t-on appris.

Joint au téléphone pour recueillir les motifs de sa plainte, la victime Aboubacar Soumah, qui a quitté l’ancien parti présidentielle (PUP) pour l’UFDG de Cellou Dalein Diallo, a préféré nous renvoyer au niveau de ses deux avocats, notamment Me Boubacar Barry. Pour sa part, le vice-président de l’Union des Forces Démocratique de Guinée (UFDG), dont est membre la victime, nous a donné des détailles relatifs à cette plainte au cours d’un entretien téléphonique.

‘’Vous savez que les conseillers communaux ont été dissouts en violation du code des collectivités, dont l’article 80’’, a-t-il entamé ses explications. Et Dr Fodé Oussou Fofana de poursuivre. ‘’Un beau matin, le ministre Alhassane Condé s’est levé pour remplacer les conseillers communaux de Dixinn, Ratoma, Kaloum… par des activités du RPG(le parti au pouvoir). Mais ce qu’il ne montre pas, ce sont les preuves et les résultats des audits prouvant effectivement qu’il y a eu malversation’’, a-t-il ajouté.

Pensez-vous  obtenir  gain de cause ?, a-t-on demandé à l’ancien directeur de la campagne de Cellou Dalein Diallo. ‘’Quel que soit le jugement, on doit prouver à nos autorités que nul n’est au dessus de la loi. Je pense que si la justice est indépendante, Aboubacar Soumah ainsi que tous les autres maires  démis seront rétablis’’, a-t-il affirmé.

Poursuivant son intervention, Dr Fodé Oussou Fofana dit ne pas comprendre la destitution sélective des autorités. ‘’Le ministre Alhassane Condé a limogé les maires de Kaloulm, de Dixinn, de Ratoma, mais il laisse la Mairesse de Matam parce que celle-ci était ma directrice de campagne du RPG à l’entre-deux-tour. C’est injuste’’, a-t-il conclu. Au lendemain de son investiture, le président Alpha Condé avait limogé de nombreux maires de Conakry et de l’intérieur pour, dit-on, des malversations financières pour les remplacer des délégations spéciales.


L’Observateur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*