vendredi , 13 décembre 2019

Politique : Jean Marie Doré favorable au recensement intégral des électeurs

Le samedi 14 avril dernier, l’Union pour le Progrès de la Guinée (UPG) a tenu  son assemblée générale des structures.

En plus des membres des différentes structures du parti, étaient présents à cette rencontre, Talibé Diallo ancien ministre pendant la transition, Boubacar Barry du PNR, Saliou Bella Diallo du parti Afia, le représentant du parti Guinée Pour Tous (GPT) de Kassory Fofana et bien d’autres représentants  des partis membres du Club des Républicains. Après tous les protocoles, Jean Marie Doré pris la parole pour expliquer la raison de cette assemblée générale. Selon lui, cette rencontre se situe dans le cadre des préparatifs en prélude aux élections législatives du 8 juillet prochain.

Le président de l’UPG a invité ses militants à se mobiliser  afin que son parti remporte la présidence de l’Assemblée Nationale. Mais, pour y arriver il faut se préparer très tôt, comme il le dit -lui-même : « Les élections ne se préparent pas le jour du scrutin. Elles se préparent depuis le recensement  jusqu’au jour du vote. Actuellement il y a un grand débat. On parle d’irrégularité, de fraudes, mais tout cela peut être empêché par le mouvement de la population. Si la population se lève massivement pour voter, cela va désorganiser la fraude ».

Le leader de l’UPG invite les membres de son parti à faire du porte-porte pour convaincre  les autres à être de l’UPG.  Abordant  dans le sens de la révision des listes électorales, Jean Marie Doré demande à ses militants d’aller se faire recenser : «  Il faut que vous-vous engagez dès aujourd’hui à vous mobiliser pour que tous les militants se présentent   de nouveau devant  les CARLES (Commissions administratives de recensement des listes électorales) pour savoir comment la révision ou le recensement va fonctionner. Si la CENI dit que les cartes utilisées pour l’élection présidentielles  sont encore valables, alors en ce moment vous n’avez pas besoin  de vous faire recenser. Mais,  si on dit qu’il faut reprendre, votre premier devoir de militants c’est de prendre 15 minutes, 30 minutes pour vous faire recenser », affirme-t-il avant d’ajouter que  sont bien organisées, rafler toute la forêt : «  Si on ne nous triche pas, si les élections sont régulières, on aura le députe uninominale à Lola, N’zérékoré, Yomou, Guéckédou, Macenta, Banyan, d’une façon très sûr. Et  puis, les autres circonscriptions, nous allons, les  manches retroussées, à une rude bataille parce que la politique est une lutte de l’esprit.

Il ne faut pas baisser les bras et aller voir les marabouts ou les divins. Ils ne peuvent rien faire. C’est des histoires. Approchez vos voisins dans les quartiers afin de les convaincrais ».

Comme  on le voit, l’UPG est  bien partant  pour le recensement intégral des électeurs si c’en est le cas. Et ce, contrairement à l’opposition qui demande le respect de la loi à cet égard. Car, le code électoral voudrait bien la révision du fichier électoral et non sa reprise intégrale.

L’Observateur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*