mercredi , 21 août 2019

Financement des festivités de l’an 54 de la Guinée : les appétits s’aiguisent

Le Comité de pilotage des festivités commémoratives du 54è anniversaire de l’indépendance de prévues dans la préfecture de Boké a été rassuré par le chef de l’Etat de sa détermination à financer les ouvrages prévus à cet effet. De quoi aiguiser les appétits de certains ressortissants de la région réputés pour leur goût pour l’argent du contribuable.

Le Comité de pilotage de l’organisation du 54è anniversaire de l’indépendance prévu le 2 octobre 2012 dans la préfecture de Boké peut enfin pousser un ouf de soulagement. Car d’énormes fonds seront décaissés pour le financement des travaux. Cette annonce a été faite par Alpha Condé en personne devant les membres du Comité qui s’étaient rendus au palais la semaine dernière.

Lors de cette audience, Mamadou Fofana, président de la Commission fiance et planification, porte-parole des membres dudit Comité avait fait savoir au président Alpha Condé que ‘’depuis la mise en place de ce Comité, toutes les structures sont meublées et chaque commission et sous-commission ont été définies’’.

Le porte-parole avait aussi suggéré au président que ‘’les ministères compétents mettent les mécanismes de contrôle et d’audit pour l’utilisation des fonds alloués dans ce cadre pour transparence dans la gestion’’, selon un communiqué du Bureau de presse de la présidence de la République dont nous détenons copie.

Cette proposition était destinée en fait à convaincre le chef de l’Etat du souci de ‘’transparence’’ qui anime le Comité dans l’utilisation de ces fonds.

Mamadou Fofana avait ainsi clamé que ‘’malgré le fait que Boké soit en chantier aujourd’hui, les travaux de routes, d’adduction d’eau et d’électricité qui sont engagés, n’avancent pas au rythme souhaité’’. Faute de sous certainement. Ajoutant que ‘’les retards constatés risquent d’avoir des impacts négatifs sur le chronogramme des festivités. Et que les membres de cette structure ont décidé d’impliquer le Chef de l’Etat pour le suivi et contrôle des travaux afin de prendre des mesures idoines pour leur achèvement.

Le chef de l’Etat avait alors rassuré les membres du comité sur l’imminence du financement des travaux de réalisation des routes, adductions d’eau et l’électrification à Boké.

Il va falloir être vigilants de ce côté-là aussi, afin d’éviter que les fonds destinés à ces festivités ne tombent dans de mauvaises mains. Quand on sait que certains fils de Boké parmi les membres du Comité de pilotage sont loin d’être des saints quand il s’agit de gérer des fonds.

L’Indépendant

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*