lundi , 14 octobre 2019

Décoration de Konaté à Addis-Abeba : Nouveau coup de froid dans les rapports entre Kouyaté et Alphé ?

Il y aurait de nouveau de l’eau dans le gaz entre le président du Parti de l’espoir pour le développement national (PEDN) Lansana Kouyaté et le président Alpha Condé. La présence de l’ancien Premier ministre à la décoration du général Sékouba Konaté, il y a une dizaine de jours à Addis-Abeba serait à la base de ce nouveau coup de froid, dit-on.

Le général Sékouba Konaté a été fait Commandeur de la Légion d’honneur française. Une distinction qui lui a été décernée au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée en différé et hors de l’Hexagone. Cela s’est passé il y a une dizaine de jours, dan la capitale éthiopienne, eu pays de Négus. Cet évènement solennel se serait déroulé sans la présence d’aucun représentant du gouvernement guinéen. Preuve que les rapports entre le président de la Transition et le nouveau locataire ne sont pas au beau fixe. D’ailleurs, Konaté, dans un entretien accordé à certains médias locaux qu’il avait invités à Addis-Abeba n’est du tout avare en parole quand il aborde le sujet. Le ton est sarcastique quand il qualifie ceux qu’il considère aujourd’hui comme des ‘’ennemis’’.

Concernant l’ampleur de la prédation des deniers publics constatée sous la transition, Sékouba Konaté se décharge sur Jean-Marie Doré et Kerfalla Yansana, respectivement ancien Premier ministre et ministre des Finances de son gouvernement. De lourdes accusations qui pourraient rattrapés les mis en cause un jour ou l’autre. Au nom de la bonne gouvernance.

Pour revenir à cette cérémonie de distinction de Konaté, certains observateurs ont été surpris de voir Lansana Kouyaté parmi les personnalités présentes sur la place. Mais l’ancien Premier ministre a tenu à justifier cette présence par cette phrase postée sur la toile à savoir : ‘’le rôle historique joué par le général Sékouba Konaté dans la vie démocratique et politique du pays mérite qu’on soit à ses côtés en ces moments importants pour lui rendre hommage et lui témoigner notre gratitude’’.

Mais en s’affichant ainsi ouvertement aux côtés du général Konaté, le leader du PEDN se serait mis à dos la mouvance présidentielle, notamment l’entourage présidentiel. C’est du moins ce que rapportent certaines sources biens informées. Des velléités de toutes sortes lui seraient prêtées aujourd’hui suite à ce détour effectué par Addis-Abeba.

Il convient de rappeler toutefois que les rapports entre Kouyaté et le Professeur Alpha Condé n’étaient d’ailleurs pas empreints de cordialité. Cela est un secret de polichinelle. Kouyaté ayant décidé de prendre ses distances avec le président de la République pour ‘’promesses électorales non tenues’’. Lui qui s’attendait à une récompense proportionnelle aux efforts consentis lors du second tour de la présidentielle du 7 novembre ne s’est retrouvé qu’avec deux portefeuilles ministériels.

Atteint dans son égo, Kouyaté avait boudé le pays pendant plusieurs mois avant de rentrer au bercail. Certains sages avaient alors tenté un rapprochement entre les deux personnalités.  Afin de taire ces petites querelles entre ‘’amis’’ de l’ancienne alliance Arc-en-ciel.’’

Mais le fait que Kouyaté se retrouve dorénavant du côté de l’opposition en tant que membre de l’Alliance pour la démocratie et le progrès (ADP) ne semble pas faciliter cette ‘’réconciliation’’. Et avec ce qui vient de passer en Ethiopie, bien des gens pensent que la guerre larvée entre les deux alliés d’hier ne pourrait que continuer.

L’Indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*