vendredi , 14 décembre 2018

Les employés de Rusal ne comparaîtront pas devant le tribunal du Travail

La comparution du syndicat des travailleurs de Rusal prévue vendredi au tribunal du Travail de Mafanco dans la banlieue de Conakry n’aura plus lieu, a appris Minesdeguinee.com de source syndicale.

 

‘’Nous ne répondrons plus à la convocation du tribunal’’, a affirmé Mamady Kourouma, Secrétaire général du collège syndical. ‘’Notre hiérarchie syndicale nous a demandé de ne pas y aller puisque l’affaire est au niveau du président de la République’’, a dit Kourouma dans un entretien téléphonique.

Une première comparution du syndicat a eu lieu mardi 10 avril. Au cours de cette audience, le juge a signifié aux accusés qu’ils sont poursuivis pour « utilisation frauduleuse des biens de Rusal pendant qu’ils sont en grève ». Parmi ces biens, figurent le fuel et les engins roulants appartenant à la compagnie.

Les travailleurs de Rusal ont déclenché une grève générale illimitée le 4 avril pour dénoncer les mauvaises conditions de travail exiger une augmentation du salaire de base à $400, contre environ $200 maintenant.

En attendant, le mot d’ordre de grève reste  largement suivi par les employés de la compagnie.

‘’Les travailleurs ont arrêté les deux broyeurs, empêchant le ravitaillement de l’usine en bauxite. Les fours de calcination ont aussi été arrêtés’’, a reconnu le directeur général de Rusal, Rafael Kadyrov, dans un courrier adressé aux ministres des Mines et Justice, dont copie est parvenu à Minesdeguinee.com. ‘’L’usine travaille sans aucune production d’alumine’’, a-t-il dit.

Minesdeguinee.com
contact@minesdeguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*