mardi , 20 octobre 2020

Le fonds de solidarité pour les femmes et jeunes est disponible pour la Guinée

Sékhoutouréya, 9 avril 2012/ L’Agence nationale pour la micro-finance qui est une initiative du Président de la République pour lutter contre la pauvreté veut passer à la vitesse supérieure pour venir en aide à la population guinéenne et surtout les femmes et les jeunes.

 

C’est ainsi qu’après la tenue de son premier Conseil d’administration le lundi 9 avril dernier au Palais, la Présidente du Conseil d’administration (C A) de l’Agence nationale de la micro-finance, Mme Mariatou Barry, a tenu un point de presse le même jour et au même lieu pour faire savoir aux uns et aux autres que le fonds de solidarité promis par le Président Alpha Condé est désormais disponible. Il était aussi question de faire un rappel sur l’orientation de ce fonds, les secteurs prioritaires définis par le Président de la République pour son utilisation et les perspectives du Conseil d’administration. A rappeler que ce fonds qui a été créé par le chef de l’Etat, est composé de 100 milliards pour les femmes et 30 milliards pour les jeunes.

La Président du C A de l’Agence nationale de la micro-finance a précisé que ce fonds en priorité, est destiné au financement des activités agricoles et celles de la pêche du monde rural. Mme Mariatou Barry a aussi indiqué que ce Conseil d’administration composé de  11 membres venus des départements ministériels et institutions nationales, est en train de travailler sur les mécanismes pour réussir durablement et faire profiter toute la population et particulièrement les femmes et les jeunes. C’est pourquoi elle a affirmé que le C A a également travaillé avec les acteurs sur les critères d’éligibilité.

Toutefois Mme Barry a fait savoir que le Conseil d’administration est en train de travailler sur les critères d’accessibilité de ce fonds aux femmes et aux jeunes.

Revenant sur le Conseil d’administration de la micro-finance, la Présidente Barry a déclaré que cette rencontre a été une prise de contact avec les acteurs afin de réfléchir sur les points dont l’élaboration du budget, le règlement intérieur, le manuel de procédure. Des points qui, selon elle, feront l’objet de fructueux débats lors du prochain Conseil d’administration prévu dans un mois.

B S

Le Bureau de Presse de la Présidence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*