mardi , 20 août 2019

Législatives-CENI : Ditinn et son discours inquiétant

Ahmadou Oury Ditinn Diallo, président du Parti pour l’Union et le Développement (P.U.D), membre du Collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition a estimé mercredi que l’entêtement de la Commission électorale nationale indépendante à poursuivre le processus électoral est de nature à mettre le feu au pays.

C’est une menace à peine voilée que le patron du PUD  a livré aujourd’hui lors de la conférence de presse du Collectif et de l’ADP, à la Maison de la presse, à Coleyah, dans la commune de Matam.

Ditinn Diallo qui estime que la CENI actuelle est « illégale » et propose un « chronogramme irréalisable » aux Guinée a crié haut et fort que la poursuite du processus électoral va aboutir au chaos. Selon lui, les kits ne sont toujours pas transférés à l’intérieur du pays et l’organisme électoral cherche à reprendre le recensement des électeurs au lieu d’une révision. Ce qui, à ses yeux, ne permettra pas l’organisation dles législatives avant le mois de novembre.

Ahamadou Ditinn Diallo va plus loin et propose au président de la CENI de démissionner car ses propos sont de ‘’nature à mettre le feu au pays’’. Comment la poursuite du processus électoral peut-elle mettre le feu à la Guinée ? Aucun détail n’a été donné.

‘’Quand un homme patriotique voit qu’on veut bruler le pays à cause de lui, il rend le tablier (..). Ce gouvernement veut des problèmes. Le déblocage de la situation dépendra du président de la République. Il faut qu’il emprunte le chemin sans embuche en révisant le fichier électoral et  en restructurant la CENI. Nous souhaitons que les législatives ne soient pas des élections qui vont mettre le feu au pays’’, a insisté.

Selon lui, les prochaines marches seront consacrées à  »la CENI pour qu’elle dégage’’.


Mamady Fofana
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*