jeudi , 2 juillet 2020

La Guinée n’exclut plus l’arrivée d’Abu Dhabi dans la CBG

La Guinée n’a pas encore commencé les négociations avec Mubadala des Emirats Arabe Unis à propos de la cession d’actifs dans la Compagnie des Bauxites de Guinée, a déclaré vendredi Mohamed Lamine Fofana, ministre guinéen des Mines et de la Géologie.

‘’Rien n’est fait’’, a déclaré Fofana, apportant un démenti aux informations qui circulent à Conakry relatives à la vente d’au moins 23% d’actifs de la Guinée dans la CBG à la compagnie Mubadala. Un dossier qui, selon les sources, serait entièrement géré par Sèkhoutoureyah, du nom de la présidence guinéenne.

Selon le ministre des Mines, le président Alpha Condé a bien signé en Novembre un mémorandum d’entente avec les EAU relatif à un accord global de coopération entre les deux pays, un accord protection des investissements et un troisième accord cadre portant sur le secteur minier. Mais ‘’ce n’est qu’un papier exprimant les intentions’’, a-t-il indiqué.

‘’Les trois accords cadres ont été signés et leur application feront l’objet de négociation’’.

Fofana affirme que les négociations débuteront une fois que Mubadala et le gouvernement guinéen évalueront la Compagnie des Bauxites de Guinée afin de mieux connaître sa valeur intrinsèque. ‘’C’est à partir de là que négociations s’il doit y en voir doit commencer’’.

Le Porte-parole de la présidence de la République a annoncé qu’aucun proche du Chef de l’Etat guinéen n’est mêlé à cette affaire. Naby Youssouf Kiridi Bangoura a déclaré ce même vendredi durant une conférence de presse que de telles actions seraient soumises à l’Assemblée nationale ou au Conseil National de Transition pour approbation.

La CBG est detenue à 49% par la Guinée et 51% par Rio Tinto et Alcoa.

Minesdeguinee.com

contact@minesdeguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*