vendredi , 24 mai 2019

Dernière minute : la Mairie de Matam délocalise le meeting de l’opposition

Le Maire de la Commune de Matam a proposé jeudi 22 mars au Parti du Progrès et du Changement la délocalisation de son meeting de sensibilisation à l’endroit de ses militants, initialement prévu samedi prochain au stade de Bonfi, manifestation qui, en réalité est initiée le Collectif et l’ADP.

Selon un communiqué de Hadja Nènè N’Koya Touré rendu public sur les ondes de la Télévision nationale, le PPC a bien adressé un courrier « non numéroté » relatif à l’organisation de son meeting à Bonfi. Mais le maire estime « ne pouvoir autoriser la tenue de ce meting sur ce stade pour des raisons d’espace et de sécurité ».

En revanche, elle notifie aux responsables du PPC qu’ils peuvent organiser leur meeting à la même date, mais cette fois au stade de Coleyah, relevant toujours de sa juridiction.

Dans le même communiqué, elle demande aux membres de la formation politique de prendre toutes les dispositions, conformément aux articles 106, 107 et 108 du Code pénal, relatif à la gestion des manifestations, défilés, attroupements, réunions et congrès, pour que la manifestation n’affecte pas l’ordre public, la paix et la quiétude sociale dans sa commune.

Rappelons qu’en raison de la non reconnaissance du Collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition et de l’Alliance pour la Démocratie et le Progrès par la loi, les deux blocs ont dû passer par le couvert du PPC pour informer officiellement de la tenue de leur meeting. Le PPC est membre du Collectif.

Mamady Fofana
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*