jeudi , 17 octobre 2019

Appui de l’AFD à la Guinée: Agriculture, énergie et transports en question

Palais Sékhoutouréya, 5 mars 2012- En visite de travail en Guinée, Zerah Dov, Directeur général de l’Agence Française de Développement (AFD) a été reçu en audience par le Président de la République, Pr Alpha Condé, le lundi 5 mars 2012 au Palais Sékhoutouréya.

 

 

L’entretien entre le Président Alpha Condé et Zerah Dov a porté essentiellement sur le renforcement des relations de coopération entre cette institution financière et la Guinée. A l’issue de cette audience, une déclaration conjointe a été signée entre le Directeur général de l’AFD et le Ministre de l’Economie et des Finances, Kerfala Yansané. La signature de cette déclaration porte sur les domaines de l’agriculture, de l’énergie et des transports

Il importe de rappeler que l’AFD qui a été parmi les premières institutions à accorder une aide financière à la Guinée après la dernière élection présidentielle, appuie notre pays dans son programme de développement économique depuis plusieurs années.

Le patron de l’AFD a déclaré que la présence qu’il souhaite aux côtés de la Guinée s’articule autour de trois axes principaux : « Le développement agricole est votre objectif de sécurité alimentaires qui est l’objectif parmi tous les objectifs que l’on doit faire dans chacun des pays africains. Le développement agricole et les agro-industries ne peuvent se faire sans l’énergie et nous serons à vos côtés aussi bien dans la production que dans la distribution et l’interconnexion. Et la Guinée sera productrice d’électricité pour l’ensemble de la région. Il y a également les transports ferroviaires et urbains ».

En réponse, le Président de la République, Pr Alpha Condé, a remercié le Directeur général de l’AFD pour sa visite et pour tous les efforts fournis en faveur de la Guinée. « Ça fait de longues années que l’AFD nous accompagne, même si son Directeur général actuel a eu de mauvais souvenirs du pays, lorsqu’il était patron de la Compagnie française pour le développement des fibres textiles (CFDT) et que la Guinée l’a spolié dans des conditions scandaleuses. Mais il doit savoir que c’est la nouvelle Guinée aujourd’hui et que cela ne se fera plus à aucun homme d’affaires. J’espère qu’il part avec la conviction que la Guinée est en train de changer et cela va l’encourager à davantage nous accompagner » a conclu le Président de la République.

 

Le Bureau de Presse de la Présidence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*