samedi , 19 janvier 2019

Faya Millimono : « Mon départ de la NGR n’est pas à l’ordre du jour »

 

Dr Faya Millimono a déclaré mardi à Kaloumpresse.com que son départ de la Nouvelle Génération pour la République n’était pas à l’ordre, répondant ainsi à l’information selon laquelle il était prêt à quitter le navire d’Abe Sylla. « Je vous dit catégoriquement que c’est faux », a-t-il déclaré.

 

A la question de savoir pourquoi il a annulé à la dernière minute sa conférence de presse prévue lundi, l’ancien directeur de campagne d’Abe Sylla a affirmé que l’objet de cette conférence n’était pas lié à un quelconque parti politique.

Selon lui, il voulait répondre au ministre de la Pêche et de l’Aquaculture, Moussa Condé ‘’Tata’ Vieux’ qui aurait « insulté les citoyens de Guéckédou en affirmant que les populations vivent dans des taudis parce que la préfecture manque de dignes fils ». Il ajoute s’inscrire en faux contre de tels propos dans la mesure où Guéckédou (ndlr : sa ville natale) a toujours été le poumon économique de la Guinée. « Je ne veux pas répondre simplement parce que je suis originaire de Guéckédou. Je suis contre l’injustice. C’est pourquoi j’ai dénoncé cette pratique quand il s’agissait de Saoro. Si j’ai combattu l’injustice ailleurs, c’est tout à fait normal que je la combatte chez moi ».

D’après Faya Millimono, si la ville de Guéckédou est aujourd’hui dans un état déplorable, c’est à cause des gouvernants de ce pays. C’est donc pour situer les responsabilités qu’il envisageait d’organiser la conférence de presse sous le thème : « Retour sur les attaques rebelles aux frontières sud de la Guinée. Cas de la préfecture de Guéckédou ».

Parlant de ses relations avec celui qui l’a revelé au grand public, Ibrahima Abe Sylla, le secrétaire chargé des affaires politiques de la NGR calme le jeu. « Il n’ya aucun problème entre lui et moi ».

Récemment, l’opinion guinéenne avait assisté à des échanges verbaux peu inhabituels au sein de la Ngr, au point que l’on pense à une possible rupture entre Abe Sylla et son poulain.

Le premier à son retour des Usa il y a quelques semaines, avait déclaré dans les médias qu’il n’excluait pas d’entrer dans un gouvernement du Pr Alpha Condé, si celui-ci lui en faisait la proposition, mais  » autour d’un programme de développement précis ».

Faya Millimono, ancien directeur de campagne de la Ngr lors de la dernière présidentielle de 2010, avait qualifié cette éventualité de » boutade ».

Comme pour contredire Faya, Abe Sylla était revenu à la charge,  réaffirmant son engagement de pouvoir travailler avec Alpha Condé.

De tous les opposants guinéens, le jeune enseignant le Dr Faya Millimono est réputé être le plus acerbe et le plus critique des actions du président de la République. Il y a quelques mois, il invitait les populations à une  »bennalisation » contre le pouvoir de celui-ci.

Elie Ougna et Alpha Camara
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*