dimanche , 20 octobre 2019

Abe Sylla de la NGR prêt à être ministre du président Alpha Condé!

Dans un entretien accordé à « Conakryinfos », le président de la Nouvelle Génération pour la République (NGR) Ibrahima Abe Sylla, candidat malheureux de la dernière présidentielle, a réitéré, jeudi, toute sa disponibilité à travailler avec le président de la République le professeur Alpha Condé après la sortie peu courtoise et déconvenue de son chargé d’affaires Faya Millimono qui a plutôt parlé de « boutade ».


« Je confirme que si le président Alpha Condé me faisait appel, je travaillerai avec lui sur la base d’un programme bien précis pour le développement socioéconomique du pays. (…) Si je dois appuyer le président Alpha Condé pour la mise en œuvre de notre projet de société, ça sera dans tous les secteurs de développement, parce que lors de mon dernier voyage au pays, le poids de la souffrance que j’ai vue sur la population guinéenne, c’était incroyable. J’ai encore compris que nos compatriotes ont vraiment besoin de l’aide. Et pour les aider, ça sera dans tous les secteurs de développement du pays », a déclaré M. Sylla.

Mais, précise le leader politique, que « la collaboration doit se faire autour d’un programme de société bien défini » afin, dit-il, d’apporter « mon expertise dans des domaines de l’énergie, de la santé, de l’éducation, de l’agriculture, etc.»

« La misère que j’ai vue récemment au pays, n’a rien n’à avoir avec la personne du président Alpha Condé. On sent réellement que le pays a besoin d’aide de tout genre, notamment dans les domaines de l’énergie, de la santé, de l’éducation, de l’agriculture (…) », a poursuivi Abe Sylla qui dit mettre l’intérêt de la Guinée au dessus de toutes les préoccupations.

Dans la foulée, Abe Sylla, cité par « Conkaryinfos », rappelle : « (…) Je ne veux pas rentrer dans les détails. Si Alpha Condé doit me faire appel, ça doit être autour d’un programme bien défini. Sinon, ça serait une perte de temps pour lui tout comme moi ».

Et la réaction de l’opposition à laquelle appartient sa formation politique qui refuse tout compromis avec le pouvoir? Apparemment, Abe Sylla semble avoir d’autres préoccupations. Car, assure-t-il, « nous devons aider la Guinée et les Guinéens ».

«Travailler pour le pays ne veut pas dire que c’est travailler obligatoirement pour un individu. Ça c’est un intérêt national, c’est-à-dire un bien commun. Aujourd’hui, Alpha Condé est le président de la République. Et s’il fait appel à un citoyen pour donner un coup de main pour le développement socioéconomique du pays, il n’y a pas de raison qu’on ne réponde pas favorablement à l’appel pour l’intérêt de la nation guinéenne. De toutes les façons, chaque leader prend sa propre décision pour l’intérêt de la nation et de ses militants. En tout cas, une chose est claire, en ce qui concerne la NGR, on l’avait dit depuis le début de la campagne du premier tour qu’en cas d’échec, nous allons mettre notre programme et notre talent à la disposition de celui qui allait gagner les élections. Cela a été dit devant tous nos militants en Guinée et à travers le monde », a-t-il enseigné. Et de commenter : « Ce n’est pas un geste de charme que je fais au pouvoir, parce que je ne suis pas en quête d’un poste ministériel. Je suis un intellectuel et un homme d’affaires qui veut bien aider son pays. Je veux dire par là que si le président de la République me faisait appel, ça fait partie de ma mission de mettre en place un programme de développement socioéconomique qui puisse permettre à résoudre dans ce pays des problèmes de santé, d’électricité, d’eau, d’agriculture. Bref, je mettrai mon expertise et les cadres compétents de la NGR à la disposition de l’Etat pour aider le pays à se développer ». Mais ne balaie pas une proposition du président de la République à vouloir le nommer ministre: « Bien sûr, je vais accepter si je suis nommé ministre ! L’objectif c’est d’apporter mon expertise et de mettre en œuvre le programme de société de notre parti dans le développement socioéconomique de la Guinée ».

« J’avais tenu promesse en Guinée et à travers le monde qu’au cas où la NGR n’est pas vainqueur de la présidentielle, qu’on allait mettre notre talent, notre expérience et notre programme de société à la disposition du président qui aura la chance d’être élu », a conclu Abe Sylla, président de la NGR.

Mediaguinee.com
(avec Conakryinfos)
+224 63261025

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*