mardi , 15 octobre 2019
Flash info

Armée : La lettre des retraités qui remue la hiérarchie militaire

Le ministre délégué à la défense, Me Abdoul Kabèlè Camara a animé mardi une conférence de presse pour parler non seulement du processus de reforme des forces de défense et de sécurité, mais surtout de la mise à la retraite de près de 400 militaires en décembre dernier.

 

Cette conférence de presse n’était pas en effet fortuite. Elle fait suite à la rédaction d’un courrier par les concernés, les retraités, qui pensent avoir été dupés par leurs autorités hiérarchiques. Dans une lettre adressée au président de la République, ils posent un certain nombre de doléances. Aux dernières nouvelles, le porte-parole du groupe aurait été interpellé.

 

Dans le courriers, les anciens militaires confirment effectivement avoir perçu trois mois de soldes « considéré par l’autorité militaire comme mesures d’accompagnement, malgré que le mois de décembre 2011 était un droit « puisque la date de cessation de service 31 décembre était incluse.

 

Ils estiment cependant qu’il est prévu par le règlement militaire que la retraite a toujours fait l’objet d’un congé libérable allant de 3 à 6 mois avec solde de présence et accessoires de soldes. Partant de cet argument, les retraités des classes de recrutement de 1952 à 1975 sollicitent du président de la République, le ravitaillement de trois mois, la réquisition pour chacun, les mesures d’accompagnement promises et la fixation des droits aux pensions de retraite et d’invalidité pour les blessés de guerre aux taux de 312 au lieu 251 conformément au code des pensions guinéennes.

 

« Nous soutenons sans réserve que nous serons toujours à vos côtés pour que la paix règne dans notre pays. Nous sommes et resterons loyalistes, fidèles serviteurs du peuple de Guinée », disent-ils dans le courrier daté du 11 février.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*