dimanche , 16 décembre 2018

Afrique de l’Ouest : Alassane Ouattara nommé à la tête de la Cedeao

Alassane Ouattara, président de Côte d’ivoire et tout nouveau président de la CEDEAO
Le chef de l’État ivoirien Alassane Ouattara a été élu vendredi à Abuja président de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao), a indiqué son homologue du Nigeria Goodluck Jonathan, président sortant de l’organisation. « Nous avons élu à l’unanimité le président de Côte d’Ivoire comme président de

l’organisation », a déclaré le président Jonathan au second jour du sommet de l’organisation ouest-africaine. L’élection d’Alassane Ouattara à la tête de la Cedeao, qui regroupe quinze pays, marque le retour sur la scène régionale de la Côte d’Ivoire, en crise politique depuis la fin 2002 et secouée en 2010-2011 par de violents troubles.

Celui-ci est arrivé au pouvoir en avril 2011 après une crise post-électorale ayant fait quelque 3 000 morts. Il y a un an à peine, il était confiné dans un hôtel à Abidjan par son adversaire politique, l’ex-président Laurent Gbagbo, qui avait refusé de reconnaître sa défaite après le scrutin présidentiel de novembre 2010. Alassane Ouattara était le favori pour la présidence de la Cedeao, un poste d’une durée d’un an renouvelable. « Les pays de la région ont le sentiment de s’être beaucoup investis pour la Côte d’Ivoire et voient (dans l’élection d’Alassane Ouattara) le couronnement de leurs efforts », a déclaré un diplomate africain avant l’annonce des résultats du vote.

« Encourager la réconciliation » (diplomate africain)

L’élection d’Alassane Ouattara est une façon d' »encourager la réconciliation » en Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, a-t-il ajouté. « Sur le plan politique c’est un signe fort parce que la Côte d’Ivoire vient de sortir de la crise post-électorale. C’est une facon de dire « la communauté soutient totalement la Côte d’Ivoire et lui confie les rênes » de l’organisation, dont le siège est à Abuja. Par ailleurs, le Burkinabè Kadré Ouédraogo a été élu président de la commission de la Cedeao, a encore précisé Goodluck Jonathan.

Les participants au sommet étaient tombés d’accord pour estimer que « le Burkina Faso devait présenter un candidat » et ce pays « a présenté (…) Ouédraogo Kadré Désiré ». Ancien ministre des Finances, Ouédraogo Kadré Désiré est actuellement ambassadeur extraordinaire plénipotentiaire du Burkina Faso en Belgique, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, a précisé Goodluck Jonathan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*