jeudi , 21 mars 2019

Les jeunes de Bambéto à Sékhoutouréya

Sékhoutouréya, 11 février 2012. De toute évidence, la lutte que mène le Président de la République, Pr. Alpha CONDE, pour le maintien de la paix et la stabilité dans le pays, est de plus en plus partagée par les différentes composantes de la nation. C’est dans cette logique que les jeunes de Bambéto et ceux de l’axe Hamdallaye-Kagbélén étaient à Sékhoutouréya ce samedi 11 février 2012 pour exprimer leur engagement total au Chef de l’Etat, afin de faire régner la paix dans ces localités.

A l’occasion, Mlle Bah Moussa Pathé, une des citoyennes de Bambéto, a déclaré que cette localité qui était considérée comme le quartier le plus chaud de Conakry, est maintenant une zone qui rompt avec la violence. De ce fait, elle a, au nom des jeunes de Bambéto, demandé pardon aux populations victimes de ces violences avant d’inviter les autorités à oublier ce qui s’est passé.

Bah Moussa Pathé a rassuré que les jeunes de Bambéto ne seront plus manipulés par les politiciens et qu’ils seront engagés dorénavant derrière le programme de développement socioéconomique du Pr. Alpha Condé

De son côté, Diallo Alsény a fait savoir que le changement qui a commencé à Bambéto en 2007 ne s’arrêtera jamais. Il a aussi précisé que l’axe Bambeto-Kagbélén que les gens qualifient d’axe du mal est plutôt l’axe du changement. Toutefois, il a attiré l’attention du Président de la République sur le fait que les jeunes de ces localités sont victimes de marginalisation. Pour cela, il a souhaité que ces jeunes aient leur liberté.

En réponse, le Président de la République a expliqué les difficultés économiques que traverse notre pays et les a rassurés que le gouvernement mettra tout en œuvre pour non seulement créer de l’emploi pour les jeunes, mais aussi améliorer les conditions de vie de la population.

En sa qualité de doyen dans la lutte pour le changement en Guinée depuis 45 ans, le Chef de l’Etat a invité les jeunes à agir dans le respect de la loi chaque fois qu’ils s’engagent dans une action. «Si vous êtes dans une situation désespérée, vous vous comportez en gens désespérés et vous cassez. Je ne suis pas d’accord que vous cassez, mais je suis obligé de comprendre vos raisons »

Se préoccupant de voir Bambéto en paix, Pr. Alpha Condé n’a pas oublié de faire l’analyse qu’il lui a été donné de savoir sur cette localité. « Je me suis posé beaucoup de question et j’ai fais des enquêtes. Pourquoi on considère Bambéto comme ‘’axe du mal‘’ ? En faisant des enquêtes, j’ai constaté que ce sont des zones qui sont comme des endroits abandonnés, ne faisant pas partie de la République. On m’a dit qu’il n’ya ni de terrain de football, ni de maison de jeunes. Qu’on déterre des cadavres dans le cimetière. Donc c’est normal que les jeunes de Bambeto se révoltent ». Même s’il n’est pas d’accord avec la manière de protester des jeunes de Bambéto, le Chef de l’Etat dit comprendre les raisons de leurs frustrations.

Poursuivant, le Chef de l’Etat a rassuré les jeunes de Bambéto de sa détermination à résoudre les problèmes d’infrastructures auxquels la localité est confrontée et de façon progressive. «  Il ya des problèmes spécifiques à Bambéto, vous avez posé ceux de terrain de jeu, de maison des jeunes et de cimetière. Deux ministres sont concernés par ça. Le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat et celui des Travaux Publics. Vous allez vous réunir et vous allez rédiger un mémorandum et les deux ministres iront discuter avec vous, pour qu’on commence, en tenant compte de vos priorités ».

Soucieux de la paix et de la quiétude dans le pays, le Président Alpha Condé a fait comprendre aux jeunes de Bambéto que son gouvernement est conscient de leur difficulté et que des dispositions pratiques seront prises pour satisfaire leurs besoins.  « Je voudrais que les jeunes de Bambéto sachent que nous connaissons leurs problèmes, que nous connaissons pourquoi ils se révoltent. Même si on n’est pas d’accord avec eux, avec la manière violente de revendiquer, on doit reconnaitre qu’ils ont raison de se révolter » a-t-il dit.

Le professeur Alpha Condé, s’il reconnait être responsable, en tant que père de la nation aujourd’hui, des problèmes de Bambéto, il indique toutefois qu’il a hérité de cette regrettable situation. Car dira-t-il, ceux qui ont été aux commandes pendant 25 ans et qui manipulent la jeunesse aujourd’hui à des fins politiques, sont les responsables de la situation regrettable de Bambéto. « Ils étaient aux affaires et n’ont rien fait pour cette zone », dira-t-il. « Je ne suis pas responsable de la situation dans laquelle j’ai trouvé la Guinée. Mais je tenais à vous écouter. Je suis le père de la nation. Je suis responsable de la Guinée. Ce qui va bien, je suis responsable. Ce qui va mal, je suis responsable », a-t-il tenu à souligner.

Le Chef de l’Etat demandera ensuite aux jeunes de Bambéto de dépasser les considérations politico-politiciennes pour s’atteler au développement de leur zone. Un message que cette jeunesse a bien reçu.

C’est dans une atmosphère de cordialité que cette cérémonie a pris fin par une photo de famille.
C.Y.S/ B.S

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*