mardi , 10 décembre 2019

Dernière minute : « Tiégboro inculpé dans l’affaire du 28 septembre 2009 », selon la FIDH

La Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) a annoncé mercredi par un communiqué de presse, l’inculpation du Lieutenant-Colonel Moussa Tiégboro Camara, pour son rôle présumé dans la répression du 28 septembre 2009 à Conakry.

Moussa Tiégboro Camara, aujourd’hui directeur de l’Agence nationale chargée de la lutte contre le trafic de drogue, la criminalité organisée et le terrorisme, a été inculpé le 1er février, selon la FIDH qui se réjouit d’une « avancée significative » dans le dossier.

La FIDH précise dans son communiqué que l’officier a été « longuement auditionné aujourd’hui (mercredi: ndlr) par les juges d’instruction en charge de l’affaire ».

« L’inculpation de Tiégboro Camara, qui avait été mis en cause par le rapport de la commission d’enquête internationale des Nations unies comme étant l’un des principaux responsables des graves violations des droits de l’Homme perpétrées au stade le 28 septembre et dans les jours qui ont suivi, est un signal positif adressé aux victimes de ces crimes qui attendent que justice leur soit rendue », a déclaré Souhayr Belhassen, Présidente de la FIDH, cité par le communiqué.

 

La répression du 28 septembre 2009 a fait plus de 150 morts et plusieurs centaines de blessés, selon un rapport de l’ONU. Moussa Tiégboro Camara, très proche du chef de la junte le capitaine Moussa Dadis Camara, assumait alors les fonctions de ministre chargé des services spéciaux, la lutte contre la drogue et le grand banditisme.

 

 

Mamady Fofana
+224 62 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*