mardi , 20 août 2019

« Les réformes mises en place permettent de voir une réelle amélioration », dixit Ambroise Fayolle, Administrateur pour la France à la Banque Mondiale

 

L’équipe des administrateurs de la Banque en Guinée depuis dimanche a bouclé, mardi, sa mission par une rencontre avec le président de la République, Pr Alpha Condé. Au terme d’un séjour qui les conduit pratiquement chez tous les acteurs sociopolitiques et économiques de la Guinée, les administrateurs affirment quitter la Guinée satisfaits et rassurés par les différentes rencontres.

 

Les administrateurs qui représentent 80 pays sur les 187 membres de la Banque Mondiale, et 40% du capital de l’institution, sont venus à Conakry avec pour mission d’écouter et de dialoguer avec les autorités du pays.

A ce titre, ils ont pu avoir des entretiens avec le Premier ministre, le Conseil National de Transition, le Conseil Économique et Social, les représentants du secteur privé, ceux des bailleurs de fonds, la société civile et enfin le chef de l’Etat. Ils ont aussi visité quelques projets réalisés par leur institution à travers la ville de Conakry.

Selon le chef de la délégation, bien qu’investis d’un pouvoir de prise de décisions sur les prêts et les politiques des pays, les administrateurs ne sont pas venus à Conakry pour décider des prêts à octroyer à la Guinée.

Pour lui, la visite avait pour but de discuter avec les autorités des réformes déjà mises en place. A propos, il a déclaré que ces réformes « permettent de voir une réelle amélioration de la situation économique». Il a toutefois atténué ses propos, ajoutant que lesdites améliorations n’auront pas d’impacts positifs dans l’immédiat sur le quotidien de la population guinéenne. « L’amélioration est réelle », a-t-il apprécié.

M. Fayolle, chef de la délégation des administrateurs a rappelé l’importance pour la Guinée d’oeuvrer pour le maintien de la stabilité, la sécurité et l’aboutissement du processus de réconciliation nationale. Il a aussi appelé à la valorisation du secteur privé, facteur selon lui, d’un développement économique harmonieux.

Par ailleurs, M. Fayolle s’est réjoui de la satisfaction exprimée par les autorités guinéennes et l’ensemble des acteurs de la vie du pays par rapport aux actions menées par son institution dans le pays. Il a déclaré que la Banque Mondiale est disposée à poursuivre son action d’appui au renforcement des capacités en Guinée.

Répondant à la question d’un confrère qui voulait savoir si le Conseil d’administration pourrait peser de tout son poids pour permettre à la Guinée, l’atteinte du point d’achèvement de l’Initiative Pays Pauvre Très Endetté et l’annulation d’une partie de sa dette, le chef de délégation de la Banque Mondiale a précisé que ce processus obéit à un certain nombre de critères techniques. Et que le Conseil d’Administration prendra des dispositions sur la base du respect de desdits critères. « Si les critères sont respectés, la Guinée atteindra le point d’achèvement », a-t-il conclu.

Elie Ougna
+224 62 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*