vendredi , 22 février 2019

MALI-GUINEE: Que de regrets!

Score final : 1-0- But : Bakaye Traoré (30è mn). C’est une séduisante équipe guinéenne qui a perdu son duel face à un adversaire direct pour la qualification en quarts de finale. Non pas que le Mali n’ait pas joué avec ses moyens (tout de même limités mais efficaces au vu du résultat) mais comme je le craignais dans ma note

consacrée à l’avant match, l’équipe à bien joué sur tous les registres sauf la finition. Les statistiques parlent d’elles mêmes, en 90 mn, les Maliens n’ont frappé que 3 fois au but dont une action qui a trompé le gardien Naby Yattara, suite à un contre défavorable. Et comme, je le craignais, l’action du but est venue après un dribble de Maïga réussi sur l’arrière latéral gauche Ibrahima Diallo – qui n’a pas assez fermé son côté sur ce coup.

Ce fut d’ailleurs l’une des rares erreurs défensives guinéennes au cours d’une partie dominée par les joueurs de Michel Dussuyer. Car les Guinéens, étaient très en jambes de la première à la dernière minute et ont réussi à se créer près d’une dizaine d’occasions de but, dont les plus nettes ont été entre autres, ce numéro d’Ismaël Bangoura, qui dépose littéralement son défenseur avant d’échouer sur un très bon Soumaila Diakité, cette tête suite à un centre qui bute encore sur le même Diakité. Illustration de l’ascendant guinéen sur la partie, cette mèche allumée dès la première minute de jeu par Ibrahima Traoré que le gardien malien a repoussé avec brio. Que de regrets !

Bien amené par un Pascal Feindouno des grands jours avec à ses côtés un excellent Ibrahima Traoré, le Syli national de Guinée a, jusqu’au terme de la partie, fait trembler les défenseurs maliens. En vain, malheureusement. Même les stars adverses (comme Modibo Maïga ou Cheikh Tidiane Diabaté), à l’exception de Seydou Keïta, qui a fait preuve d’un remarquable sens du jeu et du placement tout au long de la partie, ont été obligées de de baisser pavillon, se contenter de défendre et de contrôler la partie.

Sur les remplacements que j’ai trouvé trop prématurés, je crois que Lass Bangoura aurait pu terminer la partie et Ismaël Bangoura qui se créait des occasions nettes de buts aurait pu poursuivre le match pour 10 à 20 mn encore. Mais Dussuyer en a décidé autrement. Tout de même dommage, car même si les remplaçants n’ont pas du tout démérité, la pression était moins forte pour la défense malienne bien regroupée autour de Cédric Kanté. Mais ces changements ont permis à Feindouno d’étaler toute sa classe et à Ibrahima Traoré de prouver au monde entier qu’il est un joueur d’avenir.

Je vois que tout le monde est découragé. Ce n’est pas mon cas. Si le Syli parvient à livrer un match de la même intensité contre le Botswana, l’équipe pourrait se replacer dans la course avant d’être dans de bonne disposition pour jouer le Ghana qui n’est pas imbattable comme toutes les équipes dans cette CAN. Voici mon appréciation des joueurs guinéens poste par poste :

Naby Yattara (gardien) : Le gardien de but guinéen n’est pas exempt de tout reproche sur le tir victorieux de Traoré (je crois qu’il a manqué d’un peu de concentration) mais il a livré un très bon match. Par la suite, sur les rares actions où il a eu à s’employer, y compris pour aller tacler les attaquants adverses, il a fait un très bon boulot. Note : 6,5/10

Ibrahima Diallo (arrière latéral gauche) : Hormis l’action de but où Maïga le dépose littéralement sur un dribble prévisible, il a livré une très bonne partie. Son apport offensif n’a pas eu la récompense qu’il méritait à mon avis. Sur l’action où il s’infiltre dans la surface de réparation la frappe aurait été plus judicieuse que le centre en retrait qui n’a pas trouvé preneur. Note : 6,5/10

Dianbobo Baldé et Camille Zayatte : Face aux géants maliens, les deux défenseurs centraux guinéens ont livré une partie de très haute facture. Même sur les relances, la paire s’est améliorée. Ce n’est pas pour rien que Cheikh Tidiane Diabaté, le meilleur buteur des Aigles, complètement muselé, a été remplacé par Garra Dembélé qui n’a d’ailleurs pas fait mieux. Note : 7,5/10 avec une mention spécial pour Zayatte.

Thierno Bah (latéral droit) : Le joueur de Lausanne a fait une partie correcte avec un apport offensif en prime. Un très bon joueur à suivre. Note : 6,5/10

Jean Habib Baldé (milieu défensif) : L’arrière latéral transformé en milieu de terrain a été étonnant par son sens du placement et sa combativité. De toutes les rencontres auxquelles j’ai eu à assister, je crois que Baldé a livré son meilleur match. Note : 7/10

Diouldé Bah (milieu relayeur) : L’ancien milieu de terrain de Stuttgart a été très précieux dans le travail d’approche. N’eût été le carton jaune reçu prématurément et qui a quelque peu bridé son jeu défensif, son apport aurait été encore plus déterminant. Très bon match. Note : 7/10

Pascal Feindouno (milieu offensif) : J’ai franchement retrouvé le grand Pascal, celui qu’on aime. Un joueur d’une impressionnante lucidité, habile, dribbleur, lucide dans son placement et qui a étalé toute sa classe dans ce match. En seconde période l’ancienne star de Bordeaux était vraiment au dessus du lot. Dommage que ses efforts n’aient pas été récompensés. Excellent match. Note : 8,5/10

Ibrahima Traoré (attaquant) : A l’instar de Feindouno, Traoré a livré un match phénoménal. Bon dans ses prises de balles, lucide en seconde période avec cette capacité à prendre les intervalles, éliminer ses vis à vis pour progresser, il a prouvé qu’il est un grand joueur. Ce très jeune attaquant va continuer à faire parler de lui dans ce tournoi et sans doute dans les années à venir. Note : 8/10

Lansana Bangoura (attaquant) : Je regrette encore sa sortie alors qu’il faisait bien ce qu’il avait à faire à part quelques frappes précipitées là où il devrait se montrer plus lucide. On l’a vu en première période survolant son côté droit, percutant et provocateur. Bon match. Note :7/10

Ismaël Bangoura (attaquant) : L’ancien joueur de Rennes semblait concentré dans ce match même s’il n’a pas été chanceux (ou lucide c’est selon) dans le dernier geste. L’attaque du Syli semblait un peu moins percutante à sa sortie mais son rôle c’est d’abord de marquer des buts. Il n’a pas réussi cela et pour ses nombreux ratés je lui donne la Note de 6,5/10.

Ousmane Barry et Razack Camara : Les deux remplaçants ont apporté ce qu’ils pouvaient sans être décisif. Barry aurait pu marquer d’ailleurs si Razack n’avait pas choisi la frappe devant le but au lieu d’un ballon bien dosé sur une action de but. Mais ils n’ont pas fait mieux qu’Ismaël puisqu’ils n’ont pas marqué. Mais ils ont livré un match correct avec une mention spéciale pour Razack. Note : 6;5/10.

Par Saliou SAMB

Représentant de l’Agence Reuters en Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*