mardi , 11 décembre 2018

Le Collectif et l’ADP restent sur leur position

Le Collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition et l’Alliance pour la Démocratie et le Progrès (ADP) ont réitéré lundi, à l’issue d’une réunion extraordinaire tenue au siège de l’UFC, leur position de rester loin du cadre de dialogue tel qu’offert par le Comité de facilitation.

 

Cellou Dalein Diallo (UFDG), Lansana Kouyaté (PEDN), Sidya Touré (UFR), Aboubacar Sylla (UFC) et Faya Millimono (NGR) ont décidé de ne pas répondre à l’appel de Monsieur Albert David-Gomez et de ses collègues pour leur participation au Comité des facilitateurs. Ils ont réitéré leur engagement à prendre part à un « dialogue franc, sincère et comprenant deux parties, pouvoir et opposition ».

Rappelons que le 2 janvier, ces leaders avaient signifié leur intention de boycotter le processus sous prétexte que le Club des Républicains, composés de Jean-Marie Doré, Kassory Fofana entre autres, est proche du pouvoir et doit par conséquent être classé au compte de la mouvance.

Pour répondre leur répondre, Jean-Marie Doré avait estimé qu’il s’agit d’un faut débat et d’une division artificielle entretenue par ses  amis de l’ADP et du Collectif « Il y a Oui, Non mais il y a aussi Peut-être », avait dit l’ancien Premier ministre.


Elie Ougna
+224 60 06 46 46   
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*