vendredi , 19 octobre 2018

La Guinée veut s’inspirer du système éducatif ivoirien

Le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’éducation civique Dr Ibrahima Kourouma a annoncé lundi qu’il est en discussion avec son homologue de la Côte d’Ivoire en vue de la signature d’un accord devant permettre à la Guinée de s’inspirer du système éducatif ivoirien.

‘’Je suis en train de discuter avec le ministre de l’enseignement pré-universitaire de la Côte d’Ivoire et un protocole d’accord sera signé pour que le niveau de l’enseignement en Guinée soit relevé’’, a déclaré Dr Ibrahima Kourouma.

‘’On n’a pas besoin de voiler la face. La Côte d’Ivoire fait partie des pays de la sous-région qui sont très avancés dans le domaine éducatif’’, a dit Dr Kourouma. ‘’Notre soucis est de faire en sorte que l’école guinéenne se porte mieux’’.

Dr Kourouma a annoncé également que son département est en discussion avec les Éditions Hachettes pour la documentation des bibliothèques des établissements scolaires du pays. Le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’éducation civique qui vient d’opérer des remaniements dans les directions préfectorales et communales de l’éducation du pays, au motif que ‘’personne n’est propriétaire d’une poste qu’il fallait le faire’’ a annoncé une série de formation à travers les régions du pays pour une remise à niveau des enseignants. ‘’Il y a un manque de niveau chez les enseignants et même s’il y en a il faut l’améliorer. Beaucoup de séminaires vont être organisés pour que la formation soit correcte’’, a-t-il dit, prévenant toutefois que ‘’les enseignants qui ne seront pas déclarés aptes par manque de niveau seront réorientés dans les bibliothèques et les services administratifs à leur portée ».

Selon le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’éducation civique, ces projets vont s’ajouter à d’autres déjà réalisés, pour donner à l’éducation guinéenne une image reluisante. Au nombre de ces acquis il a cité la remise provisoire de 237 sur 249 salles de classe, 162 blocs de latrines, 60 puits dans les villes de la Guinée Forestière. Sur la plan pédagogique il a brandi la suppression au primaire, des compositions trimestrielles au profit de celles mensuelles, et la suppression au secondaire, des compositions semestrielles au profit d’évaluations continues, d’au moins deux contrôles mensuels par élève et par matière. Nous avons aussi réussi à ‘’rabaisser l’âge de la scolarité de 7 à 6 ans pour une amélioration du taux brut de scolarisation’’, énumère-t-il.


Elie Ougna
+224 60 06 46 46
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*