samedi , 20 juillet 2019

Le Mali et la Guinée cherchent à renforcer leur lutte contre la fraude et la criminalité transfrontalière

Les responsables des douanes du Mali et de la Guinée veulent renforcer la lutte contre la fraude et la criminalité transfrontalière.

Le directeur général des douanes maliennes, Modibo Maïga, et son homologue guinéen Toumani Sangaré, se sont rencontrés vendredi à la ville malienne de Kourémalé, près de la frontière, pour discuter d’un document sur la gestion des incompatibilités dans l’ espace économique.

Selon Abdoul Karim Konaté, chef division relations internationales à la direction générale des douanes du Mali, cette rencontre bilatérale, première du genre, a permis d’unir les forces pour circonscrire la fraude et la criminalité transfrontalière.

Après avoir rappelé les liens séculaires qui existent entre les deux pays et salué l’excellence de la coopération, M. Maïga a dit qu’au-delà de leur appartenance à la CEDEAO, il leur faut d’ imaginer les meilleures instruments de coopération en vue de faciliter les échanges commerciaux entre les opérateurs économiques des deux pays.

Pour M. Maïga, l’atout naturel du port de Conakry, le plus proche pour le Mali, doit être transformé en avantage économique.

Les deux parties ont aussi discuté des difficultés rencontrées de part et d’autre sur l’axe Guinée-Mali, comme les formalités douanières, l’assainissement de la profession douanière et commerciale, et l’immatriculation des véhicules.

Un protocole d’accord a ainsi été adopté, afin de garantir les opérations économiques et la circulation des personnes et des biens.


SOURCE : Xinhuanet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*