mercredi , 24 juillet 2019

Tir groupé de l’opposition sur le Pr Alpha Condé !

Les leaders des partis membres du Collectif et de l’ADP, unanimement, accordent un bilan négatif au président Alpha Condé après la première année de son magistère. Tous constatent que des principaux indicateurs d’une performance économique et démocratique ont régressé.

Bilan négatif, catastrophique, résultat en dessous des attentes. Les qualificatifs ne manquent pas chez les principaux opposants au régime du président Alpha Condé. Surtout lorsqu’on leur pose la  question de savoir quels constats posent-ils après les 12 premiers mois du règne de celui qui était un des leurs il y a seulement un an.


Cellou Dalein Diallo : « Bilan particulièrement négatif »

Le leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée, Cellou Dalein Diallo, finaliste malheureux  de la présidentielle de 2010 estime que M. Condé et son parti le RPG affichent un bilan « particulièrement négatif » dans tous les domaines. Mais pour Dalein, c’est surtout sur le respect des droits humains et de la démocratie, la promotion de l’Etat de droit et des libertés fondamentales que le pouvoir guinéen aura enregistré les plus piètres résultats. « C’est vrai que rien n’a marché dans les hôpitaux, les écoles, les Marchés etc. Mais depuis l’avènement de M. Condé, la Guinée a reculé parce que tant que l’impunité persiste face aux crimes odieux comme celui commis sur nos militants, c’est un bilan négatif », affirme Cellou Dalein Diallo. L’ancien Premier ministre reproche aussi au président de la République d’avoir émis des signaux négatifs avec la fermeture ses stades devant eux et leurs militants. Il fustige aussi  des marchés de gré à gré, des nominations suivant les critères ethniques, la dissolution des conseils communaux. « Lorsque cela vient de celui qui revendique 40 ans de combat politique, on a le droit d’être déçu. Il ne doit pas faire subir aux autres ce qu’il a lui-même subi », regrette le patron de l’UFDG.


Lansana Kouyaté : « Bilan globalement, particulièrement et sectoriellement négatif »

L’ancien Premier ministre et président du Parti de l’Espoir pour le Développement National utilise un de ses atouts, la rhétorique, pour se prononcer. Rejetant tout procès d’intention, Kouyaté affirme que le bilan de celui qu’il a soutenu au second tour de l’élection présidentielle est « globalement, particulièrement et sectoriellement négatif ». Il invite les autorités guinéennes à faire bien à temps et surtout à se ressaisir. « On ne vit pas la véritable vie républicaine », dit-il,  avant de conclure : « Nous irons partout où nous voulons sur les 245 857 km² de la Guinée ».

Mouctar Diallo : « Bilan catastrophique ! »

Le jeune leader politique Mamadou Mouctar Diallo estime que ses ainés sont gentilles en parlant simplement d’un bilan négatif. Pour lui, plus qu’un bilan négatif, il s’agit d’un résultat catastrophique. Il pense qu’au lieu de garder les acquis qu’il a trouvé en place, le président Alpha Condé est en train de les dilapider. « C’est l’incapacité, la médiocrité, l’incompétence et l’amateurisme qui ont caractérisé la gestion du Pr Alpha Condé », dit-il, citant  la hausse du taux de chômage, la nationalisation des entreprises privées avec un élan communisme, le retard accusé dans l’organisation des législatives. « Le président Alpha Condé ne peut pas. A maa nö ma », ajoutera-t-il en langue soussou.

Aboubacar Sylla : « On est resté sur notre faim »

Le président de l’Union des Forces du Changement affirme que les Guinéens sont restés sur leur faim. Il estime que le bilan à présenter par le chef de l’Etat est tellement maigre qu’il a présenté des perspectives mirobolantes pour 2012. « Nous avons remarqué que secteur par secteur, la vie des Guinéens régresse. Au lieu de nous présenter un discours-bilan, on nous a présenté un discours-programme ».


Elie Ougna
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*