lundi , 17 juin 2019

Adjamé- Williamsville : La diaspora Guinéenne a parlé de réconciliation et de paix

Dimanche 18 décembre 2011, à 15heures, les Guinéens vivant en Côte d’ivoire se sont donnés rendez-vous au domicile du Président du tout nouveau Conseil des Guinéens de côte d’Ivoire, au quartier Williams ville dans la Commune d’Adjamé, pour célébrer la paix et la réconciliation. C’était en présence du premier magistrat de la commune, El hadj Sylla Youssouf.

Cette rencontre s’est tenue à l’initiative des jeunes Guinéens de la ferraille, à travers leur syndicat, qui étaient venus témoigner leur soutien, à El hadj Sékou Kaba pour sa brillante élection à la tête du Conseil des Guinéens de Côte d’Ivoire, à l’issue d’une assemblée générale élective qui avait eu pour cadre à la Mairie d’Adjamé, le dimanche 30 Octobre dernier.

Outre les prestations d’artistes, à travers une véritable démonstration de la diversité culturelle de leur pays d’origine, les guinéens ont dans leur ensemble parlé de la paix aussi bien en Guinée, que dans leur pays d’accueil, la Côte d’ivoire. Tous les intervenants ont axé leur propos sur ces deux « denrées » qui, diront-ils, sont indispensables à tout développement.

L’honneur est revenu au Secrétaire générale de la Coordination de la Société Civile des Guinéens de Côte d’ivoire Mohamed Diouldé Diallo d’ouvrir le bal des interventions. Pour ce collaborateur du président du Conseil, les Guinéens ont trop souffert de leur incompréhension. Il est temps que les Guinéens se parlent et se donnent la main, pour ensemble relever le défi du sous-développement, et de la pauvreté. L’orateur a invité aussi bien le pouvoir que l’opposition Guinéenne à un dialogue franc et sincère, gage de déblocage de la vie politique en Guinée. Mettez fin à la souffrance du peuple de Guinée, en clôturant cette transition qui n’a que trop duré dira-t-il. Il s’est réjouis, au nom de ses camarades, de l’amorce de ce dialogue, entre les deux partie, le 15 novembre dernier, au palais de la Présidence. La Société Civile, sans prendre partie dans le débat politique, s’interdit le silence quand il s’agit de l’intérêt de la nation, dira Monsieur Diallo pour conclure.

Le Président du syndicat des ferrailleurs a quand à lui salué l’élection de El Sékou Kaba, et lui a dit toute la sympathie de ses camarades pour cet hommes qu’ils considèrent comme un père. Ce fut ensuite le tour de Monsieur le Maire d’Adjamé de s’adresser à « ses frères Guinéens »

Après avoir brièvement fait l’historique de l’immigration des Sylla, de l’Egypte, d’où ils seraient venus, jusqu’à Tiémé, dans le Denguélé, Monsieur le Maire a magnifié les relations de fraternité qui existent entre sa commune et les Guinéens d’une part, et entre la Côte d’ivoire et la Guinée, d’autre part ; deux pays, qui comptent selon Monsieur Sylla. Il s’est dit très satisfait de la Prestation des artistes Guinéens, avant de conseiller ses amis de la Guinée à cultiver l’amour et la paix. Faisant allusion à la déclaration du Président Ivoirien en Guinée, Sylla Youssouf a rappelé que tout Ivoirien vivant en Guinée est chez lui et vis versa.

C’est Monsieur Sékou Kaba qui a clos le chapitre des interventions. Pour le tout nouveau Président du Conseil des Guinéens de Côte d’ivoire, son programme sera essentiellement axé sur le rapprochement des guinéens, qui a-t-il noté, se sont tourné le dos depuis la dernière Présidentielle Guinéenne.Mr Kaba s’est dit confiant de la capacité de ses compatriotes à se surpasser lorsqu’il s’agit de l’intérêt de la Guinée. « Vous verrez, Monsieur le Maire, et je vous le promets, nous allons réconcilier les Guinéens. Nous feront tout pour que cela soit. », a dit Monsieur Kaba, avant de dire à l’endroit de Monsieur le Maire : « Vous avez le soutien de toute notre communauté, dans toutes vos entreprises. ».Un message qui n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd.

Fait marquant pour une fête que les organisateurs voulaient familiale, l’on a noté la présence de plusieurs délégués des amicales Guinéennes de l’intérieur de la Côte d’Ivoire dont celles très remarquées du Bas -Sassandra et de Divo, à travers leurs Présidents respectifs.

C’est par une danse du masque Mandé de la haute Guinée, présenté par le groupe Touraya, que la cérémonie a pris fin. Il était 18h 30mn.

l Lamine Soumah ,à Abidjan pour Lebanco.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*