dimanche , 12 juillet 2020

Affaire CNTG : le camp d’Amadou Diallo tire dans tous les sens

Sept Centrales syndicales regroupées autour de l’autre lambeau  de la Confédération nationale des travailleurs de Guinée (CNTG) dirigée par Amadou Diallo viennent de prendre deux grandes décisions : reconnaître l’incompétence du Tribunal du travail pour avoir débouté les deux protagonistes et la formulation d’une contre le gouvernement.

Dans un communiqué de presse diffusé mardi, ces centrales syndicales dont l’USTG, ONSLG et l’UDTG et bien évidemment la CNTG version Amadou Diallo, annoncent leur intention de porter plainte contre le gouvernement auprès de l’Organisation Internationale du Travail. Elles veulent aller à Genève avec pour ‘’violation flagrante des conventions 87 et 98 de l’OIT dont la Guinée est signataire’’. Elles ne signifient cependant pas clairement le rôle joué par le gouvernement dans la crise qui sévit actuellement en son sein.

Aussi, ces centrales syndicales indiquent qu’elles rejettent la décision du Tribunal du travail. Décision qui, selon elles, est de nature à « déstabiliser le mouvement syndical ». Plus surprenant encore, elles affirment l’incompétence de ce tribunal, juridiction auprès de laquelle elles avaient pourtant porté plainte.


Elie Ougna
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*