mercredi , 24 juillet 2019

Bicéphalisme à la CNTG : le Tribunal du travail déboute les deux camps

Le Tribunal du travail siégeant au TPI de  Mafanco a estimé vendredi que ni l’élection d’Ahmadou Diallo ni celle Yamoussa  Touré ne s’est déroulée conformément avec l’article 47 du règlement intérieur de la Confédération nationale des travailleurs de Guinée, CNTG.

Le juge Seny Camara a débouté les deux syndicalistes en soutenant que leur bras fer pour le contrôle de la présidence de la plus vieille centrale syndicale de la Guinée n’a pas sa raison d’être. Le juge renvoyé ainsi les deux camarades à un  règlement à l’amiable, en famille syndical. C’est donc dire que le bicéphalisme à la tête de la CNTG qui dure depuis le 24 septembre n’est pas prêt de prendre fin.

Cette semaine, Amadou Diallo et Yamoussa Touré se sont tous exprimés sur les médias, au nom de la seule CNTG, à propos de la cherté de vie en Guinée.

Le camp de M. Diallo a mis en garde les autorités guinéennes. Il les a invités à prendre des mesures draconiennes pour assouplir les conditions de vie des citoyens. Faute de quoi, il pourrait faire recours à une grève générale illimitée.

Faux ! A rétorqué M. Touré, jugé par certains observateurs, proche du régime en place. Jeudi, dans une déclaration, il a demandé aux Guinéens de vaquer à leurs occupations quotidiennes comme si de rien n’était. Balayant d’un revers de main, la menace de grève proférée par son adversaire.

Fatoumata Kéita

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*