mardi , 20 novembre 2018

La presse en ligne décide d’aller à la Cour suprême pour casser la décision du CNC (Communiqué)

L’association Guinéenne de la Presse en Ligne (AGUIPEL) et le Réseau des Médias sur Internet en Guinée (REMIGUI), à l’issue d’une Assemblée Générale extraordinaire tenue ce 14 décembre, ont décidé du principe de déposer à la Cour Suprême une requête aux fins d’annulation de la décision du CNC N°11/SP/CNC/12/2011 portant réaménagement des propositions des répartitions soumises au CNC par les différentes associations de presse.

En engageant cette réquisition auprès de la Cour Suprême, AGUIPEL et REMIGUI estiment qu’il ne revient pas à la presse en ligne de payer les redevances annuelles que l’Union des Radios et Télévisions Libres de Guinée (Urtelgui) doit à l’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications (ARPT).

Les deux associations rappellent que le CNC avait diffusé un communiqué de presse (N°008/SP/CNC/11/2011) informant aux associations de presse « de lui faire parvenir, le projet de répartition de ladite subvention conformément aux tableaux présentés par les différentes Associations en 2009 ». Conformément à cette demande, un projet de répartition a été envoyé au CNC.

L’AGUIPEL et REMIGUI regrettent que le CNC, à l’absence et à la grande surprise de tout le monde, change d’avis et décide de soustraire la moitié du montant affecté à la presse ligne pour l’attribuer à l’Urtelgui. En conséquence, elles décident de saisir dans les 24 heures la Cour Suprême aux fins d’annulation de la décision du CNC. A rappeler que le recours étant suspensif, l’introduction à la Cour Suprême de cette requête introductive d’instance des deux associations suspendra automatiquement la décision du CNC N°11/SP/CNC/12/2011.

Les deux associations appellent à la mobilisation et à l’engagement de tous leurs membres pour réparer cette injustice.

Conakry, le 14 décembre 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*