vendredi , 23 août 2019

Le collectif et l’ADP demandent à leurs militants de l’intérieur d’accueillir chaleureusement Lansana Kouyaté

Communiqué : L’Alliance pour la Démocratie et le Progrès et le Collectif des Partis Politiques pour la Finalisation de la Transition déplorent le manque de dialogue persistant entre le pouvoir en place et les partis politiques.

En dépit de la dernière rencontre, en date du 15 Novembre 2011 avec le chef de l’Etat, l’ADP et le Collectif constatent un manque de volonté politique du pouvoir à faciliter le dialogue en vue de l’organisation d’élections législatives crédibles. En effet, jusqu’à la date d’aujourd’hui, les préalables exigés depuis trois mois ne sont toujours pas satisfaits.

L’ADP et le Collectif estimant que le respect de la légalité ainsi que celui de libertés fondamentales sont le ferment d’un Etat de droit condamnent avec fermeté toute tentative des autorités publiques de faire obstruction au libre exercice par un parti politique des droits qui lui sont reconnus par les lois de notre pays.

C’est pourquoi, ils soutiennent sans réserve le déplacement que le leader du PEDN doit effectuer à l’intérieur du pays, à partir du Mercredi 30 Novembre 2011. A cet égard, ils demandent à leurs militants de réserver un accueil chaleureux au leader du PEDN tout au long de son parcours.

Dans le cadre du respect strict de la légalité et, nonobstant toute interférence abusive du pouvoir, les partis de l’ADP et du Collectif comptent, d’ores et déjà organiser des meetings géants à Conakry et à l’intérieur du pays. Ils informent la communauté nationale et internationale que les leaders des partis membres de l’ADP et du Collectif entreprendront ensemble, dans les prochains jours, une tournée dans les quatre régions naturelles du pays pour expliquer à leurs militants la situation politique et socioéconomique du pays.

L’ADP et le Collectif réaffirment leur attachement au dialogue et à la paix ainsi qu’aux valeurs fondatrices d’une démocratie véritable. Ils s’engagent à poursuivre ensemble le combat pour l’instauration d’un Etat de droit, garant des libertés individuelles et collectives.

 

L’Alliance pour la Démocratie et le Progrès et le Collectif des Partis politiques pour la Finalisation de la Transition

Conakry, le 29 novembre 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*