mercredi , 13 novembre 2019

Benoit XVI poursuivi pour ne pas avoir mis sa ceinture

Le pape a été dénoncé à la justice allemande pour ne pas avoir accroché sa ceinture dans la papamobile lors de son dernier voyage dans le pays.

On ne plaisante pas avec la sécurité routière chez nos voisins germaniques : le pape Benoît XVI a été dénoncé à la justice du pays pour ne pas avoir accroché sa ceinture de sécurité dans la papamobile lors de son dernier voyage dans son pays natal, en septembre. Un citoyen allemand souhaitant rester anonyme, selon son avocat Johannes Christian Sundermann, a porté plainte contre « Monsieur Joseph Ratzinger » pour avoir circulé le 24 et 25 septembre « pendant plus d’une heure » sans s’attacher, alors que le véhicule est équipée d’une ceinture. En tant que « récidiviste », le pape devrait payer l’amende maximal, selon le plaintif, soit 2 400 euros…

Les personnes appelées à témoigner sont l’archevêque de Fribourg Robert et Winfried Kretschmann, ministre-président écologiste du land du Bade-Wurtemberg, selon le quotidien allemand Westfälische Rundschau. Une vidéo du passage de Benoît XVI à Fribourg, diffusée sur YouTube, pourrait également servir de preuve.

Condamnable ou pas ?

D’après l’avocat, son client ne cherche aucunement à nuire au pape mais est au contraire inquiet pour la sécurité du pontife ! Aussi, il aurait été marqué par un accident routier mortel, survenu peu après la visite de Benoît XVI. Mais pour l’instant, l’issue d’une telle plainte reste floue car il faut déterminer si le Pape est considéré comme un simple citoyen allemand… ou s’il jouit de l’immunité diplomatique en tant que chef de l’État du Vatican.

D’un côté, une question du Bundestag (le Parlement Allemand) de 2005 établit que, bien que citoyen du Vatican depuis 1981, le pape dispose d’un arrangement spécial lui permettant de conserver la nationalité allemande. Mais de l’autre, le le ministère des Affaires Étrangères a confirmé qu’il bénéficiait de l’immunité diplomatique lors de sa dernière visite. Un porte-parole du gouvernement a toutefois estimé que le pape pourrait ne pas être couvert s’il revenait dans le pays dans le cadre d’une visite privée.

Gentside

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*