samedi , 20 avril 2019
Flash info

Pouvoir / Opposition : vers la décrispation

La réunion entre le président de la République Alpha Condé et les opposants tenue mardi à Conakry a abouti  à des résultats très encourageants qui pourraient contribuer à la décrispation de la situation politique dans le pays.

Les opposants invités, à l’exception de Abe Sylla de la NGR et Mamadou Bah Baadikho de l’UFD, ont tous répondu à l’appel du chef de l’Etat en se rendant au palais présidentiel Sèkhoutoureyah.

A l’issue de la rencontre qui s’est déroulée loin du regard de la presse, l’ancien Premier ministre Jean Marie Doré a indiqué que le président Alpha Condé a promis de consulter prochainement « les partis politiques agrées pour que chacun donne son avis ».

L’offre d’un cadre de dialogue entre pouvoir et opposition a été également confirmée par l’ancien Premier ministre et président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo. « Le président a dit sa volonté de rétablir le dialogue entre lui-même et ses anciens collègues des forces vives », a affirmé M. Diallo à l’issue de la réunion. « Le président a dit que ses portes restent ouvertes à tous les partis politiques et les invitera naturellement à faire leur commentaires par rapport à la politique de développement », a-t-il dit. Il a insisté sur ce point, affirmant que le président guinéen a promis que la date des élections législatives sera fixée de façon consensuelle. « Le président a dit qu’il a fait l’erreur de n’avoir pas établi le contact avec les partis politiques et que désormais il s’engage à les associer à toutes les décisions importantes qui concernent la Nation».


« Facilitateur du dialogue »

Selon le leader de l’Union des Forces Démocratiques, Alpha Condé a précisé qu’il constituera un recours qui pourra, le cas échéant, s’impliquer pour faciliter le dialogue politique. Quant au processus, d’après Jean-Marie Doré, il sera conduit côté pouvoir par le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Alhassane Condé et le Premier ministre Mohamed Saïd Fofana.


Accord des partis

Satisfaits mais prudents à l’issue de la main tendue du président Condé, les leaders politiques ont affirmé leur disponibilité à participer à ce cadre de dialogue. « Il a exprimé une volonté nouvelle et nous attendons de voir dans les faits comment cela va évoluer. L’ensemble des partis étaient d’accord sur la démarche et nous attendons de voir dans quelle mesure le dialogue qui était suspendu devrait avancer en prenant en considération, les préoccupations des partis politiques », a indiqué M. Diallo. Les préoccupations dont il s’agit et qui ont été exprimées à Alpha Condé sont notamment la tenue des législatives, le rétablissement des conseils communaux et communautaires et la libération des manifestants arrêtés en septembre dernier. Sur ce dernier point, Alpha Condé a déclaré, selon le candidat malheureux de la présidentielle dernière, qu’il laisse la justice rendre ses décisions avant d’user de son droit de grâce.

Pour Jean-Marie Doré, la rencontre d’aujourd’hui est un grand pas. « Chacun a souhaité que la démarche ne s’interrompe. Il y a une ambiance de compréhension et je crois que c’est la meilleure voie pour la Guinée de sortir de l’ornière et du doute », a conclu M. Doré.

En plus de M. Doré et M. Diallo, Sidya Touré, Mamadou Sylla, Boubacar Barry de PNR, Mamady Diawara du PTS, Kassory Fofana, Goureissy Condé, Mamadou Ditinn Diallo du PUD, Moussa Solano de PUP.

Elie Ougna
+224 224 62 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*