lundi , 17 juin 2019

Mines : la Guinée annule plus de 100 permis de recherche

Le ministre guinéen des Mines et de la Géologie a retiré en septembre 124 permis de recherche accordés aux sociétés et projets dont certains datent de 2006, selon un arrêté ministériel consulté par Minesdeguinee.com.

Ces annulations intervenues sur recommandations du Centre de Promotion et de Développement Minier (CPDM) sont dues à l’abandon des titres miniers depuis leur octroi, indique la décision de Mohamed Lamine Fofana (sur la photo). Les permis de recherche portaient sur la bauxite, le diamant, l’or, le cuivre et l’uranium.

Parmi les sociétés qui perdent leurs titres, figurent Japan Mining Company SARL et BSGR-Guinea qui perd six permis de recherche pour bauxite à Koubia, Tougué et Dinguiraye.

« Les droits conférés aux titulaires des titres miniers susvisés sont éteints. Les domaines et les substances couvertes par lesdits permis font gratuitement retour à l’Etat », ajoute le ministre.

« L’annulation des permis est une politique qui permet l’assainissement du cadastre minier », a déclaré un haut cadre du département des Mines qui préfère garder l’anonymat. « Tous le territoire guinéen est couvert de titres miniers inactifs, ce qui n’est pas normal, car entrainant le gel des ressources minières du pays ».


EC/07-11-12/MG
+224 62 85 68 59
contact@minesdeguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*