vendredi , 23 août 2019
Flash info

Etienne écope d’un an de prison avec sursis mais l’opposition n’entend pas baisser les bras

Étienne Soropogui, vice-président des Nouvelles Forces Démocratiques, a été condamné mercredi tard dans la nuit à un an de prison avec sursis, assorti d’une amende de 500 000 francs guinéens.

Le procès de monsieur Soropogui s’est tenu jusqu’à 22h30, heure à laquelle le verdict a été annoncé par le tribunal de Dixinn.

Peu avant l’annonce du verdict, le président des NFD, Mamadou Mouctar Diallo et Faya Millimono de la Nouvelle Génération pour la République ont comparu en qualité de témoins dans l’affaire qui a conduit Soropogui et quelque 300 manifestants de l’opposition devant les juges des tribunaux de Conakry : la marche pacifique du 27 septembre. Le directeur de campagne de l’UFDG lors de la présidentielle dernière, Dr Fodé Oussou Fofana, convoqué au même titre que les deux leaders cités ci-haut, a préféré voyager sur la France où d’autres affaires  certainement plus importantes que celle dans laquelle Etienne Soropogui se trouve aujourd’hui l’attendent.

Dr Faya Millimono joint cet après-midi par la Rédaction de Kaloumpresse.com est resté catégorique. Pour lui, le combat politique va se poursuivre en dépit de ce regret constaté du côté de la justice guinéenne.

« La présidente du tribunal de première instance de Dixinn devait dire le droit, mais elle ne l’a pas fait. Nous continuerons la lutte jusqu’au bout », a-t-il dit, sans donner des précisions sur le plan à adopter dans les jours à venir.


Fatoumata Kéita
+224 62 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*