samedi , 7 décembre 2019

Rumeur : les autorités de Kaléta démentent la capture d’un « diable » sur les lieux

Le sous-préfet de Tondo, localité abritant le barrage de Kaléta dont les travaux de construction confiées à la compagnie chinoise China International Water-Electric (CWE) ont démarré en août dernier, a démenti la rumeur très répandue en ce moment dans la capitale guinéenne, faisant état de la capture d’un « diable » sur les lieux, a rapporté mardi la Radio nationale.

Sékou Kouyaté s’est dit surpris d’avoir appris cette information qui circule à Conakry, à travers une image véhiculée dans des téléphones portables montrant une créature à la « tête humaine, avec une longue chevelure et la partie inférieure ressemblant à un serpent, poussant des cris perçants ».

 »Cette fameuse créature s’était opposée à la construction du barrage, raison pour laquelle elle aurait été capturée », selon les rumeurs.

Cette nouvelle défraie la chronique dans la cité et selon les mêmes rumeurs, « le ressortissant chinois qui aurait capturé la créature se trouverait dans un état critique ». Chose que dément catégoriquement le sous-préfet de la localité, selon la Radio nationale.

Bien que le bruit se soit répandu comme une trainée de poudre à propos de cette histoire de « fou », la presse guinéenne dans son ensemble s’est gardée d’en parler, jusqu’à ce que la radio nationale diffuse ce démenti.

 

chine-information

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*