vendredi , 17 août 2018
Flash info

Confidences: Sidya sur les traces de Ouattara à Paris!

Parti de Conakry pour Paris avec le label « rencontrer mes militants », Sidya Touré, président de l’Union des Forces Républicaines (UFR) est toujours au bord de la Seine. Comme un tireur embusqué.

Selon nos enquêtes, l’ancien Premier ministre du général Lansana Conté est en tournée européenne avec le carnet d’adresses du nouveau président ivoirien dont il a été, sous Houphouët Boigny, le directeur de cabinet à la Primature.

La semaine dernière, Sidya Touré a été aperçu, à l’aéroport de Paris, dans la délégation partie accueillir le président de Côte d’Ivoire venu  participer à  la 36ème conférence générale de l’UNESCO.

A en croire nos sources, Sidya Touré qui se dit « très déçu » par l’échec de la manifestation du 27 septembre dernier, entend désormais se reposer en Europe avant un nouveau saut à Conakry. A Paris où l’opposant guinéen a posé ses valises, ce ne sont pas les confidences et autres petits soucis qui manquent…

« Je suis très déçu »

Cette phrase est bien de Sidya Touré. Il la prononce régulièrement. En privé mais également en public. Le président de l’UFR se dit « très touché par l’échec de la marche organisée par le Collectif des partis politiques avec, à sa tête, Cellou Dalein Diallo de l’UFDG qui vient d’entamer un ‘’marathon’’ terrestre après celui du ciel.

« Je ne suis pas intéressé par l’affaire de coordination »

Depuis Paris où il dit observer l’évolution de la situation dans son pays, Sidya Touré a confié récemment que son parti n’a rien à voir avec une coordination. Selon nos informations, M. Touré a promis que son parti ne s’identifiera jamais à une coordination régionale. « Je ne suis pas intéressé par les coordinations. Mon parti est national, il le restera. (…) », confie M. Touré.

Sa rencontre avec le président Alpha Condé…

Sur ce point, Sidya confirme, lors de ses nombreux échanges dans les salons en Europe, avoir rencontré, au palais Sékhoutouréah, le président Alpha Condé. Mais refuse toujours de dévoiler les sujets abordés. Seulement, certaines indiscrétions nous révèlent que Sidya semble indisposer à collaborer avec le nouveau pouvoir. Car, dit-il, l’entourage présidentiel est essentiellement composé d’hommes et de femmes qui l’ont farouchement combattu avant de le quitter.

« Il refuse d’aborder l’affaire des 2 milliards du 28 septembre 2009 »

Pendant que Cellou Dalein s’embourbe dans sa défense, Sidya, lui, n’a trouvé meilleure réponse à une question aussi gênante que le refus d’en évoquer. Même en privé. Le montant de deux milliards francs guinéens qu’il a empoché loin des regards indiscrets, après le massacre, le 28 septembre 2009 de plus 150 civils au stade du même nom à Conakry, ne figure pas dans son agenda. La cause, allez-y savoir ! La question, selon des confrères ouest-africains, lui aurait été posée par son ami de président Alassane Ouattara. Là encore, Sidya s’est barré en ces termes : « C’est une cabale montée contre moi. (…) »

Ah, ces soucis de Sidya…

Le plus gros regret politique de Sidya Touré, selon nos informations, reste la mauvaise capitalisation de la dernière présidentielle. Il le dit souvent. « J’ai été incompris… », lâche souvent le désormais « recalé » au profit de l’ancien ministre de l’Economie Ibrahima Kassory Fofana par la coordination de la Basse Guinée. Ce n’est pas tout, Sidya Touré déplore aussi la radicalisation du combat politique version Collectif auquel appartient sa formation politique. Le numéro un de l’UFR dénonce « la démarche extrémiste » de Bah Oury-en cavale- et celle du trio Faya-Mouctar-Oussou.

Comme on le voit donc, Sidya est sur une pente glissante. Dans les capitales occidentales, il continue sa tournée avec, à la clé, la diabolisation à outrance du régime de Conakry qu’il qualifie de tous les noms d’oiseau. Résultat, le président américain Barack Obama signe la réintégration de la Guinée dans l’AGOA. Et demain, ce sera encore une autre timbale. Tout porte désormais à croire que l’annulation -prochaine- d’une partie de la dette guinéenne se fera, sûrement, pendant que Sidya pilote une réunion critique avec ses militants dans un pays européen. Avec Cellou Dalein, ce sera certainement lors d’un mouvement de foule quelque part dans le pays profond…

Mediaguinee.com, Partenaire de Kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*