dimanche , 20 janvier 2019

L’UFD claque la porte du Collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition

Contre toute attente, Mamadou Bah Bâadiko a décidé de quitter l’opposition extrémiste version Cellou Dalein Diallo. La question d’une dislocation du Collectif est sur toutes les lèvres depuis l’annonce de la création d’un nouveau bloc politique ce jeudi.

Il s’agit d’une initiative du président de l’UFD (Union des forces démocratiques), Mamadou Bah Bâadiko. La nouvelle a fait le tour des rédactions, invitant ce jeudi les journalistes à une rencontre avec Bâadiko, à la Maison de la presse. Au cours d’un point de presse, celui qui est pressenti pour présider la nouvelle coalition politique annoncera la naissance du FDP (Front d’union pour la démocratie et le progrès).

Pour les connaisseurs de la chose politique, les frustrations au sein de l’opposition extrémiste seraient à la base du départ de l’UFD. Il n’est un secret pour personne que le collectif, vu comme l’UFDG bis, n’a rien d’un bloc politique au sein duquel les avis sont partagés. Toutes les formations politiques membres sont ‘’gérées’’ par l’UFDG, à défaut l’UFR.

Mamadou Bah Bâadiko ne pourrait trouver mieux auprès de Cellou Dalein Diallo, quand on sait les rivalités qui ont amené feu Bâ Mamadou à créer la dissidence au sein de l’UFD pour arriver à l’UFDG. Entre les deux tours de la présidentielle 2010, le meilleur choix que Mamadou Bah Bâadiko aurait fait était de s’allier au Pr Alpha Condé.

Malheureusement. Mais, sans doute, après ce courage et cette décision historique de claquer la porte à Cellou Dalein, le fantôme de son mentor feu Alfa Sow ne lui apparaitra plus.


Thiam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*