mardi , 20 novembre 2018

Après sa qualification, le Syli National regagne Conakry à pas d’éléphant !

La qualification du Syli national de Guinée pour la CAN 2012, après son match nul 2-2 face aux Super Eagles du Nigeria, le week-end dernier, fait du bien aux Guinéens et à leurs autorités politiques.

Après la rencontre d’Abuja qui a consacré la qualification du Syli avec 14 points, l’équipe guinéenne a regagné l’Hexagone où la plupart des joueurs évoluent.

S’en est suivie une négociation entre l’ancien capitaine Aboubacar Titi Camara aujourd’hui ministre des Sports , l’encadrement et les joueurs, pour un déplacement sur Conakry, avec à la clef, un bain de foule, une audience avec le chef de l’Etat et des déclarations politiciennes pour conforter la thèse du changement et l’engagement du pouvoir à promouvoir les actions de la jeunesse.

Les discussions ont porté fruit puisque le Onze guinéen est attendu ce mardi à Conakry. L’arrivée est prévue en fin de matinée.

Le gouverneur de la ville de Conakry, Commandant Sékou Resco Camara, est le premier à entrer dans le match. Dans un communiqué radiotélévisé, il invite les Guinéens à sortir massivement pour accueillir leurs héros, désormais engagés dans la course pour la conquête du trophée sportif le plus convoité du continent.

Côté  gouvernement, l’appel est le même : il faut sortir en grande nombre et réserver au Syli National, une réception digne d’un vainqueur. Fini donc les retours à domicile en catimini ou en rang dispersé. Du moins en attendant le rendez-vous Gabon/Guinée Équatoriale.

La balle est dans le camp des fans qui, à n’en point douter, seront au rendez-vous aujourd’hui.

Elie Ougna
+224 62 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*