mercredi , 11 décembre 2019

Les interpellés à la barre à partir de demain !

Les personnes interpellées mardi et mercredi pendant les manifestations du Collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition commenceront à comparaitre devant le tribunal de première instance de Dixinn à partir de vendredi.

Selon le procureur du tribunal de première instance de Dixinn, Elhadj Mohamed Saïd Haïdara 322 suspects sont arrêtés.

Ces suspects feront face à plusieurs chefs d’accusation dont : attroupements interdits sur la voie publique, destructions d’édifices publics et privés, destruction des biens mobiliers. Ils seront aussi accusés de coups et blessures volontaires, outrage envers les dépositaires de la force publique, violences, vols, et homicides.

Selon Haïdara, deux manifestants ont été tués et 25 éléments des forces de sécurités blessés. Parmi les suspects arrêtés, figurent des enfants qui seront jugés par un tribunal pour enfants.

Le Collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition a déclaré mercredi que quatre de ses militants ont été tués par armes blanches et armes à feu.

Le gouvernement nie l’usage d’armes à feu et parle de règlement de compte entre manifestants du même bord.

Difficile pour l’instant de savoir si le vice-président des Nouvelles Forces Démocratiques figure parmi les suspects à comparaître demain. Ses camarades leaders affirmaient hier qu’il n’est toujours pas entendu par les gendarmes car ceux-ci empêchent la présence de son avocat à son audition.

Mamady Fofana
+224 62 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*