samedi , 15 décembre 2018

Etienne Soropogui dit avoir été brutalisé pendant son arrestation

Etienne Soropogui, N° 2 des Nouvelles Forces Démocratiques a été arrêté et conduit d’abord à la gendarmerie de Hamdallaye puis de Matam devrait être entendu sur PV. Alors qu’il attendait son tour il a déclaré à notre rédaction avoir été brutalisé par les forces de sécurité durant son arrestation.

« C’est au niveau de l’EDG de Dixinn alors que Mouctar Diallo, Faya Millimono et moi partions chez le président Cellou Dalein Diallo que j’ai été arrêté », a déclaré le vice-président des NFD dans un bref entretien qu’il accordé à notre reporter, à l’escadron mobile N°3 de Matam, en banlieue de Conakry.

Assis à même le sol, sous un soleil de plomb, en pantalon Jean bleu et un débardeur blanc, Etienne Soropogui n’a pas souhaité s’exprimer longuement sur les circonstances de son interpellation.

Dans cette unité de la gendarmerie, une cinquantaine de jeunes étaient auditionnés tour à tour avant d’être transférés dans une cellule commune.


Fatoumata Kéita
+224 62 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*