lundi , 18 novembre 2019

La révision-recensement se prépare en sourdine : Qui veut mettre le feu aux poudres ?

Ceux qui pensent que la trêve observée, ces dernières semaines par le président Alpha Condé depuis son retour de la Maison Blanche est un signe d’apaisement, se trompent lourdement.

La preuve, cette semaine, le ‘’Mandé Mansa’’ s’est défoulé au palais présidentiel. C’était à la faveur d’un événement portant sur la restructuration des forces de défense et de sécurité ou quelques choses comme ça. En tout cas, ceux qui étaient dans les parages ont regagné les maisons déçus et inquiets.

Parait, le Pr Condé est sorti de ses gongs pour fulminer, fulminer. On apprend par exemple qu’il aurait dit que la Guinée n’est pas un Etat mendiant et qu’elle financera les législatives. D’autres sources précisent qu’il aurait demandé au patron d’une organisation occidentale de ne pas s’ingérer dans les affaires Guinéennes. Le cas échéant il montera dans le premier avion pour regagner son pays. Vrai ou faux, cela se dit dans la cité. Les enregistrements de nos confrères de la RTG auraient été saisis et censurés, dit-on.

Pour rouler l’opposition dans la farine, le pouvoir a entamé un pseudo-dialogue et une fausse réconciliation nationale, alors qu’en sourdine, il a lancé les préparatifs des législatives. Une société Sud-Africaine est déjà trouvée et les kits trouvés. Une mission du MATAP sillonne actuellement l’intérieur du pays pour procéder au redécoupage électoral. La formation de certains recenseurs a commencé à l’Université de Conakry. Lors de sa dernière sortie sur les ondes de Familia FM, Cellou Dalein Diallo a promis que l’opposition ne croisera pas les bras : « Nous demanderons à nos militants de descendre dans les rues pour s’opposer. Si la tendance va dans le sens de nous ignorer, de nous exclure, nous utiliserons tous les moyens légaux en notre possession. Nous voulons des législatives libres, transparentes et crédibles. Il faut qu’on s’asseye pour savoir qui va faire quoi, quand le faire et comment le faire » a-t-il prévenu. A cette allure c’est de se demander qui est foutu ?

L’Observateur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*