vendredi , 6 décembre 2019

Depuis Beijing, Chinalco promet un  »partenariat stratégique » avec la Guinée

Avant de quitter Dalian, ville portuaire au Nord-est du pays, pour Beijing, la capitale de la République populaire de Chine, le président de la République, le professeur Alpha Condé, s’est entretenu quelques minutes avec son homologue Béninois, Boni Yayi, également en visite au pays du soleil levant. Les deux hommes d’Etat ont évoqué les relations entre l’Afrique et la Chine mais aussi des questions Africaines, comme le renforcement des liens entre les pays de la Cedeao.

Le président Alpha Condé a ensuite rencontré la presse chinoise pour plusieurs interviews, portant notamment sur les relations entre la Chine et la Guinée.

Après avoir quitté Dalian, où il avait pris part au World Forum Économique, le président de la République est arrivé le jeudi 15 septembre à 15 heures à Beijing, la capitale de la République populaire de Chine.

A son arrivée, le chef de l’Etat a été accueilli par l’ambassadeur guinéen accrédité en Chine, mais également par près d’une cinquantaine de Guinéens vivant au pays du soleil levant. C’est dans une ferveur populaire que les Guinéens ont salué leur président. On estime à près de 300, les Guinéens vivant ici en Chine, principalement dans la région de Guangzhou, une ville économique, la 4ème la plus peuplée du pays.

Le président a ensuite reçu en audience différents chefs d’entreprises Chinoises.

Chinalco, 2ème fabricant d’alumine au monde, n’a pas caché au président sa volonté d’établir avec la Guinée un partenariat stratégique dans ce domaine, tout en s’engageant dans le développement des infrastructures, dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant.

Quant au fonds Sino Africain, il a fait part de son intention de financer différents projets en Guinée, notamment l’implantation d’industries dans des zones franches, mais également dans le secteur de la pêche et des logements sociaux.

China Bank development, elle, s’est dit prête à signer rapidement un accord global de coopération pour la construction d’infrastructures.

Même à 12.000 Km de Conakry, le président est revenu ce jeudi soir sur la polémique qui a débuté après ses déclarations du week-end dernier sur l’implication du Sénégal et de la Gambie dans l’attaque contre sa résidence le 19 juillet dernier. « Il faut maintenant aller de l’avant et renforcer nos liens », a déclaré le professeur Alpha Condé.

Le Bureau de Presse de la Présidence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*