lundi , 21 janvier 2019

Santé : les partenaires s’activent contre les maladies tropicales négligées

Une réunion des partenaires sur les maladies tropicales négligées en Guinée(MTN) s’est tenue lundi lundi à Conakry. Elle vise à la mise en œuvre du plan national intégré dans la lutte contre ces maladies.

La réunion se déroulait autour du thème « Ensemble luttons contre les maladies tropicales négligées pour l’amélioration du bien être de nos populations ». Elle a été organisée par la fondation Helen Keller International, en collaboration avec le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique.

En organisant la rencontre, les initiateurs ambitionnaient de faire un plaidoyer auprès des partenaires bi et multilatéraux, techniques et financiers en faveur de la mobilisation des ressources pour la lutte contre les MTN dans notre pays.

« La Guinée n’échappe pas à ce fléau aux multiples facettes qui frappe les populations des régions les plus pauvres et marginalisées. Il en résulte que nombreuses personnes sont affectées par plusieurs maladies négligées. Et cette situation représente une entrave au développement socioéconomique et une barrière additionnelle a franchir pour sortir de la pauvreté », a dit le ministre de la Santé, Dr Naman Kéita.

Selon le ministre, la Guinée est endémique à 5 MTN dont la Filariose lymphatique, l’Onchocercose, la Schistosomiase, les géo-Helminthiases et le Trachome.
La Guinée espère que le programme va réduire la morbidité, les invalidités et la mortalité dues aux MTN en vue de leur élimination d’ici 2015.

« Le programme passe par les stratégies de distribution de masse de médicaments, la prise en charge des cas et des complications, la lutte anti-vectorielle, l’hygiène domestique et péri-domestique et la communication pour le changement de comportement », a déclaré Younoussa Bamo, Secrétaire général du ministère de la Santé.
Signalons enfin que le plan-directeur de la lutte contre les MTN 2011-2015 se fera sur la base des contributions de l’Etat et des apports des autres partenaires (institutions, sociétés minières, ONG et organisations communautaires).

Thierno Bah
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*