dimanche , 16 juin 2019

Autorité du Bassin du Niger : le temps de l’évaluation

 

Les pays membres de l’Autorité du Bassin du Niger sont en conclave depuis lundi matin à Conakry, avec pour mission fondamentale d’évaluer les différents programmes et projets de l’organisation, en cours d’exécution et en phase de conception.

La rencontre de Conakry dure du 5 au 9 septembre. Elle concerne spécifiquement le Comité régional de pilotage des projets et programmes de l’Autorité du Bassin du Niger.

Il s’agit pour les délégations des pays membres de cette Autorité, de passer en revue le Projet d’inversion des tendances à la dégradation des terres et des eaux, le Programme de lutte contre l’ensablement ainsi que le Projet de développement des ressources en eau et de gestion durable de l’écosystème.

Autres volets qui seront analysés, le Programme de renforcement de capacité de l’ABN, le Projet d’appui à la gestion des eaux souterraines et le programme intégré pour le développement durable.

« L’année 2011 marque une étape essentielle dans la mise en œuvre du programme d’investissement de l’ABN, car se situant à un an de la fin du premier Plan Quinquennal Prioritaire 2008-2012 », a indiqué le Major Général Collins R.U IHEKIRE, Secrétaire exécutif de l’ABN.

« Il est heureux de constater que les projets de barrages structurants de Kandadji et Taoussa ont significativement avancé, notamment en ce qui concerne la mobilisation des financements desdits ouvrages ».

Pour la Guinée, la tenue de cette rencontre tombe à point nommé d’autant que « le patrimoine commun qui est le fleuve Niger, est menacé par les effets anthropiques et changements climatiques ».

Le ministre d’Etat à l’Energie Papa Koly Kourouma estime que la diminution de la quantité d’eau, l’ensablement et la pollution deviennent des facteurs inquiétants pour le fleuve Niger.

« Vu son caractère économique et son facteur d’intégration par excellence, pour la sous-région et même au-delà, il est de notre devoir de le préserver pour le bien être de nos populations et pour les générations futures », conseille-t-il.

L’Autorité du Bassin du Niger a été créée le 21 Novembre 1980 à Faranah (Guinée) en lieu et place de la Commission du Fleuve Niger elle, créée en 1964. Elle regroupe aujourd’hui le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali, le Niger, le Nigeria et le Tchad.

Elie Ougna
+224 62 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*